Rosny-sur-Seine : des collégiens tagueurs ne sont pas condamnés, la mairie est excédée

La municipalité de Rosny-sur-Seine, victime d’une série de tags ces derniers mois sur les murs de ses bâtiments publics et de propriétés privées, a obtenu leur identification, puis leur arrestation… mais le résultat judiciaire a semblé bien peu concluant aux élus.

Dans le dernier numéro du magazine municipal, la collectivité se dit donc « amère face à la peine prononcée contre de jeunes délinquants » dans une brève intitulée « des tags bien mal punis », et détaille ses griefs :

Depuis quelques mois, quatre jeunes collégiens de Rosny et de Freneuse exerçaient leurs talents de peintres amateurs sur les murs de la ville (écoles, gymnases, panneaux de signalisation…) et de certains propriétaires. Lassée de ces tags, la municipalité avait porté plainte.

Les auteurs des délits ont été identifiés et ont comparu devant les tribunaux en décembre dernier. La ville comptait sur une peine de travaux d’intérêt général afin que les jeunes remettent eux-mêmes en état les infrastructures visées par leurs imbécilités. Verdict : un simple rappel à la loi. Regrettable !

SOURCE : MAIRIE DE ROSNY-SUR-SEINECREDIT PHOTO : TR 78

Regardez aussi

Le Chesnay : il repère ses jantes volées sur leboncoin et fait arrêter le vendeur

Il se souviendra longtemps de cette victime-là. Lundi soir, un habitant du Chesnay, qui s’était …