Carrières-sous-Poissy : le maire demande l’investiture à LREM pour les municipales

L’actuel maire Christophe Delrieu (DVD) défendra ce soir sa candidature aux prochaines élections municipales devant le comité local du parti du président de la République, a annoncé son animateur. Pour l’approbation du comité local LREM de Carrières-sous-Poissy, il fait face à sa première adjointe devenue son opposante en avril dernier, Khadija Gamraoui-Amar (LR). Au niveau de la commission nationale d’investiture, de qui dépendra la décision, ils pourraient, selon des propos du comité local sur Facebook, affronter le précédent maire SE Eddie Aït (SE), qui dément cependant très fermement avoir demandé cette investiture.

Un article publié hier par TR 78 dévoilait la candidature de la première adjointe de Carrières-sous-Poissy, faite à la commission nationale d’investiture LREM pour recevoir le soutien du parti aux prochaines élections municipales. Le comité local du parti du président de la République à Carrières-sous-Poissy a confirmé sur sa page Facebook, par l’intermédiaire d’une publication de son animateur José Aparicio, qu’elle était effectivement l’une des deux candidates à l’investiture, tout en dévoilant qu’elle serait opposée au maire sortant Christophe Delrieu au sein du comité local.

Si la conseillère régionale et désormais opposante au premier magistrat, depuis son refus de voter le budget communal en avril dernier, a été reçue lundi soir par le comité local, le maire candidat à sa réélection le sera ce jeudi soir. La synthèse des observations du comité sera dans un second temps envoyée à la commission nationale d’investiture, seule habilitée à attribuer le soutien officiel du parti d’Emmanuel Macron aux candidats aux élections municipales :

Des personnes aujourd’hui extérieures au mouvement LREM […] ont fait part au comité local de Carrières-sous-Poissy de leur volonté de demander l’investiture du mouvement. C’est donc en toute logique que le comité local a proposé une rencontre à ces deux personnes, Mme Khadija Gamraoui qui a été reçue lundi soir et M. Christophe Delrieu qui sera reçu jeudi soir.

Chaque membre LREM présent lors de ces rencontres sera ensuite amené à se prononcer sur les différentes hypothèses, au regard des éléments de programme présentés par les deux candidats à l’investiture. La synthèse de nos observations sera ensuite remontée à la Commission nationale d’investiture.

 

Par ailleurs, dans plusieurs commentaires publiés sur Facebook ces dernières heures, l’animateur du comité local a indiqué qu’un troisième candidat demandait l’investiture, sans le nommer… mais le comité local a ensuite indiqué qu’il “était candidat aux sénatoriales” face à la liste LREM, laissant donc très fortement penser à l’ancien maire de gauche et candidat aux municipales Eddie Aït (ex-MR, ex-GE, désormais SE, Ndlr), qui avait alors mené une liste.

Celui-ci aurait cependant seulement sollicité la commission nationale d’investiture LREM, n’ayant pas jugé utile de procéder d’abord en demandant le soutien ou une rencontre avec le comité local de Carrières-sous-Poissy :

Nous recevons les personnes qui nous ont fait part de leur désir d’obtenir l’investiture LREM. Le 3ème a préféré nous court-circuiter en faisant jouer ses réseaux. Il n’avait donc aucune volonté de travailler avec nous. Dommage pour lui.

 
Mise à jour, 26 septembre 2019 : suite à la publication de cet article, l’ex-édile et candidat Eddie Aït a tenu à démentir fermement le fait qu’il ait proposé sa candidature à l’investiture LREM en vue des prochaines élections municipales. Voici sa réponse in extenso :

Contrairement aux propos rapportés de l’animateur local de LREM à Carrières, je n’ai jamais sollicité l’investiture du parti présidentiel. Si l’animateur local était rigoureux, il aurait pris la peine de se rapprocher du siège national de LREM pour constater que je n’ai signé aucun engagement et que je suis déjà candidat aux élections municipales et ne revendique aucun soutien des partis politiques.

La démarche de cet animateur est tout simplement malveillante. Je démens donc ces propos avec force et l’invite à se mobiliser pour l’intérêt des Carriéroises et des Carriérois. Moi-même sans étiquette, je mène une liste de large rassemblement et ne suis au service d’aucun clan. Comment pourrais-je solliciter une investiture à laquelle prétend le maire de Carrières-sous-Poissy alors que je promeus l’éthique en politique et le renouvellement des pratiques ?

 
Mise à jour, 9 octobre 2019 : le maire de Carrières-sous-Poissy dément sa demande d’investiture à LREM dans un communiqué envoyé le 9 octobre.

Regardez aussi

La Verrière : occupation d’un logement municipal par la maire sortante, saisie du Procureur de la République

Nicolas Dainville, conseiller départemental des Yvelines et conseiller municipal d’opposition, vient en effet de saisir la Procureure de la République de Versailles pour vérifier la légalité d'une situation qui concerne un logement municipal octroyé à Nelly Dutu, maire sortante de La Verrière. Les faits remontent à 2015. L'ancien maire de La Verrière, M. Alain Hajjaj, avait alors pris la décision d'attribuer un logement municipal à Nelly Dutu, simple conseillère municipale à l’époque, en justifiant sa qualité de professeure des écoles.