La Verrière : occupation d’un logement municipal par la maire sortante, saisie du Procureur de la République

Et si la campagne municipale à La Verrière connaissait un nouveau rebondissement ? Nicolas Dainville, conseiller départemental des Yvelines et conseiller municipal d’opposition, vient en effet de saisir la Procureure de la République de Versailles pour vérifier la légalité d’une
situation qui concerne un logement municipal octroyé à Nelly Dutu, maire sortante de La Verrière.

Les faits remontent à 2015. L’ancien maire de La Verrière, M. Alain Hajjaj, avait alors pris la décision d’attribuer un logement municipal à Nelly Dutu, simple conseillère municipale à l’époque, en justifiant sa qualité de professeure des écoles.

Or, Nicolas Dainville estime qu’il n’y avait aucune obligation légale de la municipalité à attribuer un tel avantage à Nelly Dutu, avantage qui est réservé aux seules personnes qui ont le statut d’instituteurs.  Selon lui, les professeurs des écoles perçoivent en effet un salaire supérieur aux instituteurs, justement parce qu’ils ne bénéficient pas de cet avantage du logement de fonction. La maire sortante aurait ainsi profité d’un appartement de 4 pièces, en plein cœur du quartier du Village, pour un loyer de seulement 470 euros par mois.

Pour l’élu départemental, « Madame Dutu a choisi malgré tout de rester dans les lieux, même plusieurs années après avoir été élue maire, malgré les nombreuses alertes et au mépris de toutes les règles éthiques en vigueur. Beaucoup de citoyens sont ainsi choqués par ce manque d’exemplarité de la part d’une élue, d’autant plus d’une maire qui se dit de gauche ».

Alors que près de 400 familles sont aujourd’hui en attente d’un logement social, le fait que la maire sortante occupe un logement municipal dans des conditions extrêmement avantageuse pose clairement un problème moral et éthique, estime-t-il. Pour Nicolas Dainville, « les habitants sont indignés. On doit être élu pour servir, pas pour se servir ! »

Une affaire embarrassante qui arrive au mauvais moment pour Nelly Dutu. La candidate du Parti communiste était arrivée en tête d’une courte avance, à 55 voix seulement devant le candidat sans étiquette Nicolas Dainville. Les reports de voix de Jean-Yves Blée (16,35 %) et de Gérard Claude Morfin (7,09 %) pourraient ainsi être déterminants.

SOURCE : TR 78 CREDIT PHOTO : GOOGLE STREET VIEW

Regardez aussi

Carrières-sous-Poissy : municipales, Khadija Gamraoui et Anthony Effroy fusionnent

Alors que la campagne du second tour des élections municipales suit son cours dans la commune de Carrières-sous-Poissy, Khadija Gamraoui (LREM) et Anthony Effroy (sans étiquette) ont annoncé la fusion de leurs listes.