Trappes : fermeture d’un bureau de poste, le maire en appelle aux ministres

Guy Malandain (PS), maire de la ville de Trappes, a envoyé une lettre aux ministres de la ville et de la cohésion du territoire, à propos de la prochaine fermeture d’un bureau de poste de la commune, situé dans la rue Pierre Sémard.

Il interpelle dans ces différents courriers Jacqueline Gourault, la ministre de la cohésion de territoires et des relations avec les collectivités territoriales, Julien Denormandie, le ministre de la ville, mais aussi le président du groupe La Poste, Philippe Wahl.

Dans la lettre adressée aux ministres, Guy Malandain avance que cette fermeture va totalement à l’encontre du programme “Action coeur de ville”, mis en place par le gouvernement auprès de 222 communes dont Trappes fait partie, et qui consiste à redynamiser les centres-villes. Il inisste sur le caractère économique et social primordial que joue un service de proximité tel qu’un bureau de poste.

Cette décision est en totale contradiction avec le principe même du dispositif “Action coeur de ville”. Il me parait en effet totalement inconcevable de vouloir d’un côté relancer l’activité d’un centre-ville et de l’autre supprimer un service public de proximité qui joue un rôle social et commercial particulièrement important dans la vie d’un quartier abritant, de surcroît, de nombreuses personnes âgées qui restent très attachées à La Poste.
[…]
Nous risquons donc, dans les prochains mois, de voir disparaître définitivement un service public de proximité qui dessert un bassin de population de près de 10 000 habitants. Je ne peux me résoudre à en accepter l’augure.
Je suis donc intervenu en ce sens auprès du Président directeur général du groupe La Poste, en lui demandant quelles pourraient être les conditions qui permettraient de maintenir le bureau de poste de la rue Pierre Sémard en activité ; la ville étant notamment propriétaire du bâtiment et déterminée à tout mettre en oeuvre pour sauver ce service public de proximité.

 
Dans son courrier au président du groupe, où il demande de revoir cette décision de fermeture, le maire de Trappes évoque le fait d’avoir essayé de trouver une solution de repli, en accueillant un bureau de poste dans un café-culture actuellement en travaux. Une solution qui s’est avérée ne pas être gérable, tant au niveau logistique que financier. Guy Malandain ajoute qu’une pétition a été lancée contre la fermeture du bureau de post,et qu’elle a déjà récolté plus de 3500 signatures.

SOURCE : COMMUNIQUE DE PRESSE – GUY MALANDAINCREDIT PHOTO : TR 78

Regardez aussi

Poissy : le nouveau centre d’entraînement du PSG sera livré en 2022

Le directeur général délégué du Paris Saint-Germain a publiquement annoncé que le nouveau centre d’entraînement …