Mantes-la-Jolie : municipales, la liste sans étiquette de David Stefanelly réaffirme sa neutralité

Les représentants de la liste sans étiquette “Rassemblement Mantes avenir” ont tenu à réagir aux derniers propos du Parti socialiste (PS), suite au soutien de cette liste par le parti de la République en marche (LREM).

La fédération socialiste a vu d’un mauvais œil le soutien LREM apporté à David Stefanelly (PS), candidat aux municipales mais au sein d’une liste sans étiquette, dénommée “Rassemblement Mantes Avenir”. Le PS estime en effet que ce soutien enlève toute neutralité à cette liste.

David Stefanelly a en effet pris la décision, à la fin du mois de novembre 2019, de rejoindre une liste de rassemblement pour contrer le pouvoir en place dans la commune. Ce mouvement est composé de personnalités venant d’horizons politiques différents, tels que Khadija Moudnib (LREM), Michel Merelle (MODEM), ou Bernard Mery (UDI).

Suite aux déclarations des instances socialistes, les membres de “Rassemblement Mantes avenir” ont tenu à réagir pour réaffirmer leur neutralité, et leur refus d’être rattaché à une instance politique précise.

Comme ils le disent dans un communiqué en date du mardi 4 février, David Stefanelly, Khadija Moudnib, Michel Merelle et Bernard Mery veulent réunir des citoyens et des politiques d’horizons différents, afin de prôner un rassemblement contre le maire sortant. Le but de cette liste sans étiquette est également de pouvoir proposer aux habitants de Mantes-la-Jolie un maire autonome dans sa gestion de la commune, qui ne devrait prendre en compte les directives d’aucun parti précis.

David Stefanelly (PS), Khadija Moudnib (LREM), Michel Merelle (MODEM), Bernard Mery (UDI), avons décidé de constituer cette liste sur la base du fait qu’il est temps que la ville de Mantes-la-Jolie ait un maire qui puisse enfin remplir ses fonctions de manière autonome et au seul service de l’intérêt des Mantais. Il est temps que notre ville ait un maire qui, au sein de la Communauté urbaine GPSEO, ait pour seule motivation la bonne gestion du territoire et son attractivité pour qu’en fin le Mantois se développe.

Nous avons décidé d’unir nos forces pour sortir Mantes-la-Jolie de la léthargie dans laquelle elle s’enfonce depuis près de 20 ans. Nous nous sommes réunis autour d’un projet, évident, pour le bien de la ville. Notre tête de liste David Stefanelly le détaillera dans les semaines qui viennent.

 

SOURCE : COMMUNIQUÉ DE PRESSE – RASSEMBLEMENT MANTES AVENIRCREDIT PHOTO : TR 78

Regardez aussi

La Verrière : occupation d’un logement municipal par la maire sortante, saisie du Procureur de la République

Nicolas Dainville, conseiller départemental des Yvelines et conseiller municipal d’opposition, vient en effet de saisir la Procureure de la République de Versailles pour vérifier la légalité d'une situation qui concerne un logement municipal octroyé à Nelly Dutu, maire sortante de La Verrière. Les faits remontent à 2015. L'ancien maire de La Verrière, M. Alain Hajjaj, avait alors pris la décision d'attribuer un logement municipal à Nelly Dutu, simple conseillère municipale à l’époque, en justifiant sa qualité de professeure des écoles.