Mantes-la-Jolie : le Parti socialiste critique le soutien LREM à David Stefanelly

Le Parti socialiste (PS) des Yvelines a tenu à réagir au soutien, pour les municipales, du parti de La République en marche (LREM) à une liste sans étiquette qu’a rejoint un de ses partisans.

Alors que le PS avait démenti toute alliance de l’un de ses sympathisants à une liste sans étiquette pour les prochaines élections municipales, David Stefanelly (PS) avait bel et bien annoncé son rattachement à un groupe de rassemblement, regroupant des personnes de diverses instances politiques, telles que Khadija Moudnib (LREM) et Michel Merelle (Modem).

La décision de rejoindre cette liste, sans étiquette donc, avait été communiqué par David Stefanelly le 29 novembre dernier. Il justifiait son choix, déclarant que cette nouvelle liste était la seule perspective politique possible, capable de mettre fin à un système politique local en place depuis 25 ans”.

En vue des élections municipales, le parti LREM a décidé d’apporter son soutien officiel au candidat David Stefanelly, et donc à cette liste de rassemblement nouvellement formée. Une décision qui a fortement étonné la fédération socialiste des Yvelines.

Dans un communiqué du lundi 3 février, celle-ci parle d’une “adoption” qui s’est faite “bruyamment” par le parti de la majorité présidentielle. Les instances départementales du PS ont même annoncé qu’elle avaient décidé de soutenir David Stefanelly et son choix d’appartenance à cette nouvelle liste, à condition que celle-ci reste sans étiquette. Jacques Chesnais, premier secrétaire fédéral du PS des Yvelines, parle donc de conditions non respectées. Le soutien du Parti socialiste à cette liste et à son candidat semblerait donc compromis…

Le Conseil fédéral avait décidé de soutenir la démarche personnelle de David Stefanelly dans l’intérêt des Mantois, pour s’opposer à la droite affairiste qui gère cette commune, car aucune constitution d’une liste d’union de la gauche n’y était manifestement possible. Mais, ceci à la seule condition que cette liste reste sans étiquette et sans investiture d’un parti.

Ces conditions n’ont pas été respectées ! L’engagement personnel d’un militant socialiste ne peut pas le conduire à s’engager dans une démarche de soutien à un parti de droite.

Or contrairement à ce que laisse entendre David Stefanelly, le Parti socialiste ne soutient pas cette liste qui est désormais celle de La République en Marche, de l’UDI et du Modem.

 

SOURCE : COMMUNIQUÉ DE PRESSE – FÉDÉRATION SOCIALISTE DES YVELINESCREDIT PHOTO : TR 78

Regardez aussi

Coronavirus : Villennes-sur-Seine, les candidats reprennent leurs rôles d’adjoints

Pierre-François Degand (LREM) et Jean-Pierre Laigneau (SE), candidats à la mairie villennoise, ont fait savoir qu'ils suspendaient leur campagne et reprenaient leurs rôles d'adjoints, respectivement des affaires scolaires et à la sécurité, durant la crise du coronavirus Covid-19.