Elancourt : un collectif opposé à l’organisation d’épreuves olympiques sur la colline

Le collectif des Amis de la Revanche a réaffirmé, par un communiqué du 12 novembre, son opposition au projet d’organiser des épreuves sportives, pour les Jeux olympiques de 2024, sur la colline artificielle du lieu-dit de La Revanche.

Ce groupement d’habitants de Saint-Quentin-en-Yvelines avait déjà manifesté son désaccord pour l’organisation de telles épreuves dès le mois d’avril dernier, comme le rapport la Gazette de Saint-Quentin-en-Yvelines au début du mois de mai. Une position réaffirmée au courant du mois de juin. Les revendications contre ce projet des épreuves de VTT étaient surtout de nature environnementale.

Il se pourrait que les Amis de La Revanche aient été entendus, puisque que, comme l’a précisé le site 78Actu il y a peu, le Comité d’organisation des Jeux Olympiques (Cojo) hésiterait à conserver la colline d’Elancourt comme site olympique, s’inquiétant de l’impact environnemental négatif pour ce site yvelinois.

Dans son communiqué du 12 novembre, le collectif des Amis de la Revanche réaffirme sa position plus que jamais. Il insiste toujours sur le danger de pollution qui pourrait toucher la colline, en cas d’installation de structures artificielles pour des épreuves sportives d’une telle ampleur. Il est ainsi demandé que l’épreuve de VTT soit déménagée à Chamonix, plutôt qu’à Elancourt, cette région étant déjà “aménagée pour le tourisme de masse”. Chamonix est, en effet, une piste que le Cojo semblerait étudier.

Nous nous sommes opposés à toute construction et aménagement au prétexte des Jeux olympiques : ce n’est ni l’esprit olympique ni les sports de pleine nature que nous rejetons, mais les infrastructures polluantes et couteuses que nos enfants garderont en héritage longtemps après une gloire médiatique bien éphémère.
[…]
C’est pourquoi nous soutenons l’idée que Chamonix accueille l’épreuve de VTT au JO. Cette région montagneuse est aménagée pour le tourisme de masse. Cela permettrait d’envisager l’avenir de notre colline non pas à la gloire de quelques décisionnaires attirés par les chimères, mais au bénéfice de tous et toutes, en proximité et continuité d’Ile de loisirs régionale.

 

SOURCE : COMMUNIQUÉ DE PRESSE – LES AMIS DE LA REVANCHECREDIT PHOTO : TR 78

Regardez aussi

Yvelines : Hydreaulys, GRDF et Suez vont produire du biogaz à l’usine Carré de Réunion

Hydreaulys, service public de collecte, transport et dépollution des eaux usées va présenter une nouvelle …