Coronavirus : 182 verbalisations pour non présentation de l’attestation

Suite aux annonces du Président de la République le 16 mars, la police a commencé à verbaliser les personnes ne présentant pas une attestation dérogatoire de circulation. Cent-quatre-vingt-deux verbalisations ont été enregistrées dans les Yvelines depuis le 18 mars, entre 17 h 30 et 5 h 30 du matin le lendemain, portant le nombre de sanctions total à 182 dans le département.

Dans le cadre du contexte épidémique, les personnes, souhaitant sortir de chez eux, doivent être en possession d’une attestation justifiant un déplacement nécessaire.

Selon le site du ministère de l’intérieur, elles doivent justifier:

– Leurs déplacements entre le domicile et le lieu d’exercice de l’activité professionnelle, lorsqu’ils sont indispensables à l’exercice d’activités ne pouvant être organisées sous forme de télétravail (sur justificatif permanent) ou déplacements professionnels ne pouvant être différés;
– Leurs déplacements pour effectuer des achats de première nécessité dans des établissements autorisés (liste sur gouvernement.fr) ;
– Leurs déplacements pour motif de santé ;
– Leurs déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables ou la garde d’enfants ;
– Leurs déplacements brefs, à proximité du domicile, liés à l’activité physique individuelle des personnes, à l’exclusion de toute pratique sportive collective, et aux besoins des animaux de compagnie.

L’heure était encore à la pédagogie sur la circonscription mantaise entre mardi 17 et mercredi 18 mars. “Pour l’instant c’est surtout de la présence, on rappelle les consignes aux personnes qui se trouvent dehors. L’objectif s’est également de protéger et rassurer les commerçants qui sont ouverts”, confie une source policière.

Du côté de la direction départementale de la sécurité publique (DDSP), on indiquait mercredi soir que “dans les prochaines heures, les choses allaient très vite se durcir. Pour des personnes encore dehors sans raison valable jeudi (19 mars), il y aura systématiquement verbalisation”. Pour rappel cette dernière a récemment été portée a 135 euros. 

SOURCE : TR78 et le site du gouvernementCREDIT PHOTO : TR 78

Regardez aussi

Yvelines : réouverture des antennes de logement social de GPSEO à Magnanville et Mantes-la-Jolie

Les deux antennes de logement social de Grand Paris Seine et Oise ont rouvert partiellement depuis mardi 2 juin à Mantes-la-Jolie et Magnanville. Les administrés peuvent désormais s’y rendre, en respectant strictement le nouveau protocole sanitaire mis en place.