Achères : la baignade reste interdite à l’étang des Bauches

Entre la période déconfinement et l’arrivée des beaux jours, les bords de l’étang des Bauches d’Achères ne cesse de désemplir. L’occasion pour la municipalité de rappeler que la baignade dans l’étang reste très dangereuse et formellement interdite.

Si le déconfinement entraine une vague de liberté, les usagers de l’étang des Bauches doivent néanmoins garder en tête que la baignade y reste formellement interdite. Qualité de l’eau, présence de bactéries, risque de noyade et absence de système de surveillance, les risques d’une baignade dans l’étang sont multiples.

Pour sensibiliser ses habitants, la mairie d’Achères a ainsi mis en place une vaste campagne d’affichage dans la commune. Dans son communiqué de presse, la municipalité déplore ainsi les décès à dénombrer chaque année :

La Ville tient à rappeler que la baignade dans l’ensemble des étangs de la Ville est interdite et notamment dans l’étang des Bauches pour différentes raisons : qualité de l’eau pouvant être dangereuse dû à la présence de cyanobactéries, risque de noyades suite à un malaise (fatigue, consommations d’alcool, hydrocution…) et absence de surveillance. Dans la continuité des années précédentes une campagne d’affichage est mise en place pour prévenir le public des dangers in situ.

Ces affiches seront également visibles dans l’ensemble des structures municipales fréquentées par le public. Enfin, cette campagne de sensibilisation sera relayée pendant tout l’été sur l’ensemble de nos réseaux sociaux afin de sensibiliser le public et de limiter les comportements à risque. Chaque été des décès sont à déplorer et il est intolérable qu’aucune prise de conscience ne se fasse. L’ensemble des usagers de cette plage (notamment les utilisateurs de la ligne A du RER) doit être mis en garde contre les risques encourus.

SOURCE : COMMUNIQUÉ DE PRESSECREDIT PHOTO : FACEBOOK – VILLE D’ACHERES

Regardez aussi

Achères : appel à témoins après l’accident

Les enquêteurs du commissariat de Conflans-Sainte-Honorine sont à la recherche d'informations concernant un accident survenu le lundi 17 mars le long de la N 184 et lancent un appel à témoins.