Vaux-sur-Seine : fortes tensions entre candidats et anciens élus d’opposition à l’aube des municipales

A Vaux-sur-Seine, la situation devient de plus en plus tendue, à l’approche des municipales, suite aux déclarations d’anciens élus d’opposition.

En octobre 2019, Jean-Pierre Zolotareff (DVG) et Philippe Ferrand (DVG), conseillers municipaux d’opposition avec la liste “Vaux avec vous”, annonçaient leur décision de quitter le conseil municipal.

Cette décision était prise pour critiquer la politique menée par le maire actuel de la commune, Jean-Claude Breard (SE), qui avait pris ce poste après la démission de Julien Crespo (DVG) en avril 2017.

Dans un autre communiqué du 23 janvier dernier, les membres de l’ancienne liste d’opposition “Vaux avec vous” ont donné leur position à propos des prochaines élections municipales de mars 2020. Jean-Pierre Zolotareff et Philippe Ferrand invitent donc les habitants de la commune à faire des votes blancs, voire à s’abstenir de voter.

Cette consigne de vote symbolise leur refus de soutenir une liste qui serait menée par le maire sortant Jean-Claude Breard, ou par Marc Frerot, autre candidat aux municipales qui, selon Jean-Pierre Zolotareff et Philippe Ferrand, serait un soutien de l’ancien maire Julien Crespo, vivement critiqué lui aussi par les deux anciens conseillers municipaux d’opposition, et devenu adversaire de son successeur.

Nous nous refusons à arbitrer un éventuel combat entre les partisans du clan Breard face au camp Crespo si Marc Férot confirmait sa candidature et le soutien proposé ou obtenu de l’ancien maire Julien Crespo.

Aussi, Jean Pierre Zolotareff et Philippe Ferrand appellent les Vauxoises et les Vauxois à manifester leur rejet des pratiques et méthodes d’un autre âge en votant blanc à la prochaine élection. Ils comprendraient même que les Vauxois s’abstiennent ou votent nuls, même si eux-mêmes iront déposer un bulletin blanc dans l’urne.

Il faut un électrochoc pour qu’à l’avenir une liste citoyenne, moderne, de large union et surtout de larges compétences individuelles et collectives puisse voir le jour pour le renouveau nécessaire de cette belle commune au potentiel énorme.

 
Marc Ferot a tenu à répondre aux ses opposants, dans une lettre en date du 24 janvier 2020. Celui-ci refuse tout d’abord d’être appelé comme un “notable local”, notamment en ayant présidé pendant près de dix ans l’association “Vaux contre le cancer”. Il regrette également que Jean-Pierre Zolotareff critique ses relations amicales avec Julien Crespo et l’accuse d’être un transfuge de ce dernier.

Vous me présentez comme un notable local, je ne pense pas qu’un agent immobilier dans les années 2000 puisse être associé à ce terme. J’ai eu le plaisir pendant 14 ans de pouvoir installer de nombreux citoyens dans notre village, en réalisant simplement avec passion mon métier et j’en suis fier.
J’ai également avec un engagement passionné, fait en sorte pendant près de 10 ans, en tant que Président de notre belle association Vaux Contre Le Cancer, dont vous êtes d’ailleurs adhérents
[…]
Vous semblez vouloir dicter au citoyen que je suis, le choix de mes relations ou de mes amitiés. Est-ce bien démocratique ?
Effectivement Monsieur Julien Crespo, fait partie depuis 15 ans, des personnes que j’apprécie et avec qui j’entretien des rapports amicaux.
Et ce n’est pas parce que vous avez des griefs personnels contre lui, que je vais pour autant renier cette relation, je ne suis pas ce genre d’homme.
[…]
Je ne peux également, vous laisser dénigrer (et je pèse mes mots) les Vauxoises et les Vauxois qui vont constituer cette liste, alors même que vous ne connaissez pas à ce jour leur identité.
[…]
Pour finir Monsieur Zolotareff,
Est-ce bien démocratique que de conseiller, voire d’imposer, aux Vauxoises et aux Vauxois, de voter blanc ou nul, pire, de les inciter à ne pas profiter d’un des seuls fondamentaux dont nous disposons encore, de ne pas se rendre aux urnes ?

 
A cette lettre, Jean-Pierre Zolotareff s’est empressé de répondre par un communiqué du 26 janvier. Il y confirme son intention de demander aux habitants de voter blanc, car selon lui, voter en faveur de Marc Ferot serait bel et bien voter pour Jean-Claude Breard ou pour Julien Crespo. Jean-Pierre Zolotareff rappelle également les difficultés rencontrées, pendant l’exercice de son mandat d’élu municipal d’opposition, avec Julien Crespo.

Votre amitié revendiquée dans votre réponse et surtout votre annonce de potentiel recours dans l’aide qu’il pourrait apporter par ses conseils en “obtention de subventions” à votre future gestion vous met dans une situation qui amènera d’autres que moi à parler de votre liste comme la liste Crespo contre celle de Jean-Claude Breard comme nous l’expliquons dans notre communiqué de presse, ce à quoi nous nous refusons, d’où notre appel au vote blanc !
[…]
Dernier point, et les bandes enregistrées des séances municipales sont là pour en attester, je n’ai pas de problèmes personnels avec Julien Crespo, et c’est bien là ma force, je dénonce par contre, justement avec force, ses pratiques anti démocratiques car largement autocratiques, la manière dont “votre ami” traite sa minorité et même des membres de sa majorité et son absence de réelles réalisations locales pour notre village en 25 ans malgré les besoins existants.

 

SOURCE : COMMUNIQUÉS DE PRESSE – VAUX AVEC VOUS / MARC FREROT CREDIT PHOTO : TR 78

Regardez aussi

Montigny-le-Bretonneux : l’élection du nouveau conseil municipal prévue ce samedi

Malgré la pandémie de coronavirus, le conseil municipal d’installation de la nouvelle équipe dirigeante à Montigny-le-Bretonneux aura bien lieu ce samedi 21 mars à l’hôtel de ville, à huis-clos.