Marly-le-Roi : ouverture du musée du Domaine royal prévue pour fin novembre

Le musée du Domaine royal de Marly va ouvrir ses portes le 30 novembre prochain.

C’est en 1679 que Louis XIV décide d’installer une résidence secondaire dans le domaine de Marly, afin de pouvoir se retirer loin de l’agitation du château de Versailles. Cette sera construite en cinq ans, et le souverain français n’y séjournera qu’à partir de 1686. L’architecte Jules Hardouin-Mansart a été responsable de la gestion du domaine.

Après avoir accueilli plusieurs rois de France, Marly est racheté à plusieurs acquéreurs successifs, qui laissent le château en mauvais état. Racheté par Napoléon, le parc redevient un domaine de chasse. En 2009, le domaine de Marly est classé au titre des Monuments historiques et est placé sous la responsabilité de l’établissement public du château, du musée et du domaine national de Versailles.

Le bâtiment était fermé depuis 2016 à la suite d’une inondation, ce qui a permis d’entreprendre d’importants travaux de rénovation, afin d’accueillir le musée du Domaine royal. Ce nouveau site culturel invite le public à découvrir l’intimité du roi Louis XIV pendant ses séjours à Marly. Les visiteurs peuvent redécouvrir l’histoire de ce domaine et de son château, les différentes activités que pouvaient y faire le souverain et ses hôtes.

Le parcours de la visite présente également l’architecture du domaine ou la composition des jardins.Sont également révélés les secrets de la fameuse “machine de Marly”, un mécanisme qui avait permis d’aménager la Seine afin de permettre la mise en place des jeux d’eau au sein du parc. Et enfin, le musée propose également une expérience de réalité virtuelle, qui permet de revivre l’éclipse de soleil survenue le 3 mai 1715, comme cela a dû se passer à l’époque.

SOURCE : COMMUNIQUÉ DE PRESSE – MUSEE DU DOMAINE ROYAL DE MARLYCREDIT PHOTO : WIKIMEDIA / MOONIK – CC-BY-SA

Regardez aussi

Buc : la ville inaugure son nouveau théâtre

Le 19 octobre dernier, la ville de Buc a inauguré un nouveau site culturel : …