Louveciennes : de nouvelles listes se lancent dans la campagne des municipales

Trois nouvelles listes se lancent officiellement dans la campagne des municipales à Louveciennes.

La première liste “Louveciennes avec vous” est conduite par Murielle Charles-Beretti. Elle se veut être une liste d’ouverture, “qui rassemblera des personnalités et des parcours diversifiés”. Sur le tract de candidature de Murielle Charles-Beretti, il est indiqué que sa liste a été officiellement investie par le parti de La République en marche.

De son côté, l’actuel maire de la commune Pierre-François Viard a annoncé son intention de viser un nouveau mandat. Il sera à la tête de la liste “Avec vous pour Louveciennes”. Cette liste s’annonce comme n’appartenant à aucun groupe politique.

L’opposition a également lancé officiellement sa campagne, via la liste “Pour Louveciennes unie et solidaire” (Louveciennes Plus). Elle veut rassembler les habitantqs de la commune, qui partagent les “valeurs de la solidarité, de l’écologie et de la citoyenneté”, comme l’indique son communiqué de presse.

Rappelons qu’une autre liste existe déjà pour les municipales de Louveciennes : la liste “Vivre à Louveciennes”, menée par Dominique Parisot.

Mise à jour 18 novembre, 8 h 57 : contrairement à ce qui a été indiqué précédemment, la liste “Pour Louveciennes unie et solidaire” n’est pas une liste socialiste et écologiste, mais une liste citoyenne et solidaire, défendant également des valeurs écologiques, et voulant se proposer comme une “alternative à la gestion municipale actuelle”.

Regardez aussi

La Verrière : occupation d’un logement municipal par la maire sortante, saisie du Procureur de la République

Nicolas Dainville, conseiller départemental des Yvelines et conseiller municipal d’opposition, vient en effet de saisir la Procureure de la République de Versailles pour vérifier la légalité d'une situation qui concerne un logement municipal octroyé à Nelly Dutu, maire sortante de La Verrière. Les faits remontent à 2015. L'ancien maire de La Verrière, M. Alain Hajjaj, avait alors pris la décision d'attribuer un logement municipal à Nelly Dutu, simple conseillère municipale à l’époque, en justifiant sa qualité de professeure des écoles.