Guyancourt : municipales, le maire François Morton a présenté sa liste

Le maire sortant de Guyancourt François Morton (DVG), candidat aux municipales, a présenté ce mardi 4 février les membres de sa liste “Guyancourt pour tous”.

François Morton est donc candidat à sa propre succession, après avoir exercé un très court mandat à la tête de la commune. Il a en effet remplacé, en mai dernier, Marie-Christine Letarnec (DVG), qui avait démissionné pour des raisons de santé, comme le rappelle La Gazette de Saint-Quentin-en-Yvelines.

François Morton a annoncé sa candidature aux prochaines élections municipales en novembre 2019. Il se positionne à la tête d’une liste composée de 34 colistiers qui viennent d’horizons divers et présentent des profils différents.

Notre objectif ? Préserver les atouts qui font la force de Guyancourt mais aussi adapter nos politiques publiques. Parce que les besoins des habitants évoluent, et que notre société aussi, il faut avancer, sans cesse innover, adapter les aotuts qui font Guyancourt pour les rendre durables.
[…]
François Morton est entouré de 34 Guyancourtoises et Guyancourtois soucieux du bien vivre-ensemble et de l’intérêt général. Engagés dans la vie locale (associative, culturelle, sportive, éducative, commerciale etc.), enfants de Guyancourt ou arrivés plus récemment, ils sont à l’image de notre ville : divers de par leurs origines, leur âge (de 20 à 70 ans), leur quartier, leur situation familiale ou leur sensibilité.

 

SOURCE : COMMUNIQUÉ DE PRESSE – GUYANCOURT POUR TOUSCREDIT PHOTO : TR 78

Regardez aussi

La Verrière : occupation d’un logement municipal par la maire sortante, saisie du Procureur de la République

Nicolas Dainville, conseiller départemental des Yvelines et conseiller municipal d’opposition, vient en effet de saisir la Procureure de la République de Versailles pour vérifier la légalité d'une situation qui concerne un logement municipal octroyé à Nelly Dutu, maire sortante de La Verrière. Les faits remontent à 2015. L'ancien maire de La Verrière, M. Alain Hajjaj, avait alors pris la décision d'attribuer un logement municipal à Nelly Dutu, simple conseillère municipale à l’époque, en justifiant sa qualité de professeure des écoles.