Epône-Mézières : le projet Eole (RER E) cristallise les inquiétudes

A l’horizon 2024, le prolongement du RER E à l’ouest (le projet Eole, Ndlr) va permettre de desservir le territoire de Grand Paris Seine & Oise, de la gare de Poissy à celle de Mantes-La-Jolie.

Mobilité, attractivité économique ou touristique, réaménagement urbain… Ce vaste chantier inquiète l’association pour le Développement de la démocratie sur le territoire de la communauté urbaine GPSEO qui tire la sonnette d’alarme.

L’association lance ainsi une pétition pour que le parking de la gare d’Epône-Mézières reste gratuit, puisque, selon elle, les usagers devront à l’avenir passer à la caisse… :

Ca coince grave rue de Chauffour à Mézières, sur l’autoroute A13 vers Gargenville et sur la RD113 autour de la gare d’Epône Mézières future gare d’Eole où le parking doit rester gratuit pour tous.

Mercredi 10 avril l’association pour le développement de la démocratie locale sur le territoire di GPSO et des riverains (collectif rue de Chauffour) était reçue par le Président du Conseil Départemental. Nous avons rappelé la nécessité de construire le deuxième pont sur la Seine à la hauteur de Gargenville car des bouchons sur l’autoroute A13 constituent un danger pour les automobilistes.

Avec l’arrivée d’EOLE à la gare d’Epône-Mézières dans quelques mois il importe de maintenir le parking gratuit ainsi que de créer une voie nouvelle pour fluidifier le milliers de véhicules qui proviennent de Goussonville, Jumeauville, Andelu, Boinville, Arnouville-les-Mantes, Thoiry dans le cadre des PLUI (Plan local d’urbanisme intercommunal, Ndlr) actuellement en débat au sein du GPSEO. Une nouvelle desserte deux fois 3 voies est indispensable : 1 voie pour les véhicules, 1 voie pour les cyclistes et 1 voie pour les piétons.

Cette déviation devrait améliorer la qualité de la vie des Méziéroises et Méziérois qui habitent la rue de Chauffour ainsi que les habitants de la Villeneuve où la rue devrait être barrée de 8 h à 8 h 30 et de 16 h 30 à 17 h pour assurer la sécurité aux enfants qui se rendent à l’école comme c’est le cas dans le village du bas.

Notre délégation a exigé que la rue de Chauffour à partir de la rue de la Villeneuve soit limitée à 30 km/h pour diminuer le bruit et la vitesse et que pour être efficace des aménagements soient faits à l’entrée et à la sortie des chicanes comme sur la route des Ligneux.

Les représentants du Conseil Départemental nous ont indiqués qu’ils allaient étudier ce dossier qui existe depuis 1994 et qui se trouve aggravé par la construction de logements à Mézières de près de 100 à la Villeneuve et plus de 300 logements dans le cadre du projet ZAC des Fontaines.

La mobilité n’est pas le soucis des élus actuels, ils préfèrent construire sans se soucier de la qualité de la vie comme cela est le cas dans la rue du 8 mai au quartier de la Villeneuve. Lors de l’élaboration du PLUI les élus de Mézières n’ont fait aucune proposition ! Ces élus seraient-ils socialement et écologiquement responsables ?

A l’initiative des communistes d’Epône et Mézières et des conseils municipaux de l’époque nous avions obtenu la gratuité du parking de la gare. Avec l’arrivée d’EOLE, les élus au niveau local et de la Communauté Urbaine du Grand Paris Seine et Oise qui compte 75 communes et 400 000 habitants, veulent rendre le parking payant. “Ensemble nous ne laisserons pas faire” : signez et faites signer la pétition.

SOURCE : COMMUNIQUÉ DE PRESSECREDIT PHOTO : TR78

Regardez aussi

Yvelines : manifestation des agriculteurs, circulation difficile sur plusieurs axes

En raison de la manifestation des agriculteurs, les conditions de circulation sont particulièrement compliquées ce …