Coronavirus: une compagnie de taxis de SQY rend service aux habitants les plus fragiles

Pendant la crise sanitaire, ils se mobilisent. Avenir Europe taxis (AE SQY taxi), association regroupant 40 chauffeurs de taxi saint-quentinois indépendants, assure durant le confinement lié à la pandémie de coronavirus, un service aux habitants, notamment pour les plus vulnérables.

« On a un service 24 h sur 24, on ne laisse jamais tomber personne toute l’année, affirme-t-on du côté d’AE SQY taxi, joint par téléphone. Aujourd’hui, on est en confinement, notre président nous a autorisés à circuler, donc on continue cette permanence. On s’efforce d’avoir six, sept ou huit collègues en permanence pour rendre service à la population de SQY. »

Comme par exemple faire des courses à une personne âgée ou transporter quelqu’un pour un rendez-vous médical. « Il y a celui qui le fait gratuitement, celui qui prend un petit pourboire, celui qui le fait moitié prix, évoque la compagnie. On a fait deux ou trois transports gratuits [jeudi] et on en a fait quelques-uns [vendredi]. On a une personne qui nous a appelé pour lui ramener deux packs d’eau, on est allé chercher les deux packs d’eau. »

Avec néanmoins un gros bémol, le manque de protections tels que les masques et gels hydroalcooliques, ce qui limite le champ d’actions. « On n’est pas équipés [en protections], souligne AE SQY taxi. On a pas mal d’appels en ce moment d’infirmières qui veulent se rendre sur leur lieu de travail, mais ce ne sont pas des petits trajets. Nous, on peut rendre service par exemple aux gens qui partent de Montigny pour aller au cabinet médical à Montigny, mais partir de Maurepas pour aller à l’hôpital Percy (à Clamart dans les Hauts-de-Seine, Ndlr) tous les jours matin et soir, ça devient plus difficile. […] On peut faire une bonne action pour les habitants de SQY, mais on ne peut pas non plus se rendre malades et contaminer nos familles. On ne peut pas remplacer le Samu ou les médecins. Mais si on peut éviter à une personne âgée de sortir, il n’y a pas de soucis. »

Et de résumer: « Le but n’est pas de dire à tout le monde “On est là, si vous voulez sortir pas de problème”, mais plutôt que si vraiment quelqu’un est embêté, on est là pour. »

SOURCE : TR78CREDIT PHOTO : CAPTURE ECRAN AE SQY TAXI

Regardez aussi

Vallée de Seine : déchets, la Sotrema maintient les collectes

Plus de trois semaines après le début du confinement,liée à l'épidémie du coronavirus Covid-19, la Sotrema, chargée de la collecte des déchets auprès de la communauté urbaine Grand Paris Seine et Oise (GPSEO), maintient l'ensemble de ses services.