Mantes-la-Ville : Y-a-t-il un médecin dans l’avion ?

Les voltiges de l’ancien adjoint PS Patrick Lefoulon prennent de plus en plus des allures de crash aérien.

Il suffit d’énumérer ses nombreux retournements de veste pour comprendre que les virages de parcours de l’ancien adjoint Patrick Lefoulon, ont de quoi donner le tournis, mais à quoi joue donc le médecin ? Premier adjoint de la Maire PS Annette Peulvast-Bergeal (en fonction entre 1995 et 2008), Lefoulon se serait sûrement bien vu devenir Maire. Seulement, c’est une femme, Monique Brochot, qui remporte l’étiquette PS lors des élections municipales de 2008.

Le médecin généraliste qui exerce sur la commune depuis 1998 se voit néanmoins attribuer un beau lot de consolation puisqu’il obtient le poste de 1er adjoint. En 2013, l’affaire de la mosquée de l’ancienne trésorerie est l’occasion pour Lefoulon de s’illustrer à travers un beau revers de veste. Contre le projet, il décide de quitter ses fonctions d’adjoint pour rejoindre la campagne de la grande rivale de la Maire sortante, nulle autre que… Annette Peulvast-Bergeal.

Depuis les dernières élections, les choses ont bien changé pour Patrick Lefoulon dont l’influence ne rayonne plus autant qu’avant. Il semblerait qu’il ait décidé d’illustrer au mieux la maxime « manger à tous les râteliers ». Les récents virages de parcours de l’ancien champion de canoë-kayak ont en effet, de quoi donner le tournis. Exit le parti socialiste, Lefoulon rejoint en 2018 les rangs de la République en Marche. L’ancien 1er adjoint rejoint la liste du candidat LREM Christophe Desjardins et en devient même le directeur de campagne.

Le moins que l’on puisse dire est que l’aventure est de courte durée puisque le candidat a récemment jeté l’éponge. Après le Parti socialiste et La République en Marche, c’est donc avec la droite de la droite, que Lefoulon a cette fois-ci décidé de tenter sa chance dans sa course au pouvoir. Il a rejoint la liste d’un ancien des Républicains, Eric Visintainer. Visintainer s’attendait à recevoir l’appui LREM mais c’est finalement la liste « Union Pour Mantes-la-Ville » conduite par Sami Damergy qui s’est vue soutenue par le parti présidentiel.

En moins d’une mandature, Lefoulon aura donc foulé près de trois listes différentes. Une chose est sûre, les va-et-vient de Lefoulon semblent loin d’être terminés. Qui sait ce que l’avenir nous réserve et où le médecin nomade posera prochainement ses valises ? Qui est vraiment le docteur Lefoulon ?

Regardez aussi

Limay : Mickaël Boutry annonce le maintien de sa liste, pas de fusion à gauche

L'union entre les deux listes de gauche n'aura finalement pas lieu à Limay. Mickaël Boutry, conduisant une liste DVG de la commune de Limay, confirme le maintien de sa liste face à celle du maire sortant Éric Roulot (PCF) et celle de la conseillère départementale Cécile Dumoulin (LR).