Ligne N : les 4 prochains week-ends, aucun train ne circulera entre La Verrière et Rambouillet

SNCF réseau doit remplacer 12 aiguillages à Rambouillet, pour un budget de 11 millions d’euros. Si la totalité des travaux doit durer 4 mois, la circulation des trains sur la ligne N continuera… à l’exception du week-end dernier et des quatre prochains, où aucun train ne circule entre La Verrière et Rambouillet :

Du samedi 7 octobre, début de service, au dimanche 8 octobre à 17 h 30.
Du samedi 14 octobre, début de service, au dimanche 15 octobre à 17 h 30.
Du samedi 21 octobre, début de service, au dimanche 22 octobre à 17 h 30.
Du samedi 11 novembre, début de service, au dimanche 12 novembre à 18 h.

 
Pour ce chantier qui représente 1 500 m de voies remplacées, et la mobilisation de 150 agents et salariés du BTP lors des cinq week-end de travaux sur les voies. De nouvelles technologies d’aiguillage y sont également expérimentées :

Une aiguille nouvelle génération appelée « aiguille basse » : Cette aiguille a une forme particulière, plus basse et plus épaisse, lui permettant de mieux s’encastrer dans l’appareil de voie. Objectifs : limiter les points de concentration d’efforts et de contraintes pouvant amener à des ruptures et réduire les tournées de maintenance pour le graissage.

Un stabilisateur dynamique partiel (SDP) utilisé pour la première fois sur un aiguillage : un engin de chantier de voie vient vibrer au niveau du rail pour tasser le ballast (le lit de cailloux sur lequel reposent les voies). Objectif : stabiliser plus rapidement le sol suite au chantier et ainsi diviser par 4 le nombre de passages de trains habituellement nécessaires pour compacter le ballast.

Un système de manœuvre intégrée électro-hydraulique (MIEH) utilisé pour la première fois sur le réseau français : développée par Vossloh-cogifer, cette traverse (l’élément qui lie les deux rails parallèles entre eux) doit, à terme, être utilisée pour la maintenance des lignes à grande vitesse. Ce système rassemble dans une simple traverse les systèmes de manoeuvre, de verrouillage et de contrôle de l’aiguillage situés habituellement à l’extérieur de la voie.

De plus, l’aiguillage est désormais actionné avec un moteur à commande hydraulique et non plus électrique. Objectifs : permettre le bourrage automatique de la voie sans aucune préparation préalable et faciliter la maintenance : chaque élément de cette traverse peut se changer indépendamment des autres.

Moderniser la voie, c’est gagner en régularité pour les voyageurs de la ligne. Renouveler les aiguillages et moderniser les rails diminue considérablement la maintenance et les risques de défauts de géométrie. Ces nouvelles technologies d’aiguillages sont plus robustes, ce qui signifie pour la ligne plus de régularité et de ponctualité des trains.

SOURCE : YVELINES INFOSCREDIT PHOTO : TR 78

Regardez aussi

Panne à Saint-Lazare : aucun train sur les lignes J et L, ni Intercités ni TER normands

La SNCF a annoncé il y a quelques minutes, ce mardi matin, une panne géante …