Conflans-sainte-Honorine : municipales, le maire réagit aux soutiens officiels LREM et LR

Le maire de Conflans-sainte-Honorine Laurent Brosse (DVD) s’est exprimé suite à des soutiens apportés par les partis de la République en marche (LREM) et des Républicains (LR).

Laurent Brosse a reçu officiellement le soutien de LREM ce jeudi 28 novembre. Ce qui avait incité l’association “Conflans en avant !”, qui soutient l’action du maire, à l’encourager à poser sa candidature. Le maire de Conflans-sainte-Honorine a également reçu le soutien officiel des Républicains, apporté lors de la commission d’investiture du 26 novembre.

Le maire de Conflans-sainte-Honorine a tenu à remercier les partis pour leurs soutiens respectifs. Il n’a cependant rien indiqué quant à une éventuelle candidature pour les futures échéances municipales. En effet, il déclare dans son communiqué être concerné avant tout par “l’action quotidienne” à mener au sein de la commune.

Le temps est encore pour moi à l’action quotidienne pour les Conflanaises et les Conflanais. Je tiens néanmoins à remercier les Républicains et la République en marche qui mettent ainsi en avant ma capacité de rassemblement autour d’un projet pour Conflans-Sainte-Honorine.

La confiance qui m’est accordée par ces décisions montre que l’action politique que je mène avec mon équipe depuis plus de 5 ans a su rassembler les Conflanaises et les Conflanais qui souhaitent s’engager, très largement, pour l’avenir de leur ville.

 

SOURCE : COMMUNIQUÉ DE PRESSE – LAURENT BROSSECREDIT PHOTO : TR 78

Regardez aussi

La Verrière : occupation d’un logement municipal par la maire sortante, saisie du Procureur de la République

Nicolas Dainville, conseiller départemental des Yvelines et conseiller municipal d’opposition, vient en effet de saisir la Procureure de la République de Versailles pour vérifier la légalité d'une situation qui concerne un logement municipal octroyé à Nelly Dutu, maire sortante de La Verrière. Les faits remontent à 2015. L'ancien maire de La Verrière, M. Alain Hajjaj, avait alors pris la décision d'attribuer un logement municipal à Nelly Dutu, simple conseillère municipale à l’époque, en justifiant sa qualité de professeure des écoles.