Chanteloup-les-Vignes : un incendie se déclenche accidentellement école Rimbaud

Un mois après le violent incendie criminel qui a ravagé le groupe scolaire Dorgelès, voilà que Chanteloup-les-Vigne perd l’usage d’une seconde école dans le quartier de la Noé à cause des flammes. Ce lundi soir, après 19 h, les pompiers sont appelés pour un incendie au groupe scolaire Rimbaud. Selon les premières constatations, le feu serait d’origine accidentelle, avec un départ au niveau des branchements des appareils de cuisine en salle des professeurs.

Dès mardi, malgré le 1er mai, la mairie de Chanteloup-les-Vignes faisait le point sur Facebook :

Un incendie accidentel s’est déclenché à l’école Rimbaud dans la soirée du 30 avril, vers 19 h. Provoqué par un court-circuit lié à une surcharge d’appareils électriques, celui-ci a démarré dans la salle des professeurs élémentaire, propageant des fumées nocives dans tout le bâtiment des élémentaires et, dans une moindre mesure, dans celui des maternelles.

L’intervention rapide des pompiers a permis de limiter le feu. Toutefois, d’importants dégâts sont à déplorer, compromettant considérablement la prise en charge des enfants. L’école Rimbaud sera donc fermée jusqu’à nouvel ordre pour les élémentaires (102 élèves) et les maternelles (87 élèves).

Afin de favoriser une reprise rapide de la classe pour les enfants, un dispositif d’accueil temporaire sera mis en place dès demain, en coordination avec les services de l’Education nationale et de la Préfecture, dans les conditions suivantes :

Jusqu’à la fin de cette semaine (du mercredi 2 au vendredi 4 mai), les parents qui le pourront seront invités à garder leurs enfants chez eux ou à organiser un mode de garde extérieur. Les familles qui ne pourront faire autrement pourront déposer leur(s) enfant(s) à l’Espace Victor Hugo, où ils seront pris en charge par l’équipe enseignante aux horaires scolaires.

A partir du lundi 7 mai, les élèves de l’école élémentaire Rimbaud seront pris en charge à l’école élémentaire Dorgelès, où ils resteront jusqu’à la fin de l’année scolaire. Les élèves de l’école maternelle Rimbaud seront, quant à eux, accueillis à l’Espace Victor Hugo jusqu’à décontamination complète de leur établissement (processus qui devrait prendre à minima 2 ou 3 semaines).

Jusqu’à la fin de l’année scolaire, la restauration scolaire se déroulera au réfectoire de l’école Mille Visages pour les enfants de maternelle tandis que les enfants de l’élémentaire prendront leurs repas au restaurant de l’école Dorgelès.

Les services de la Ville et de l’Education nationale sont au travail depuis ce matin (1er mai) pour limiter l’impact de ce regrettable incident pour les enfants et les familles.

 

Sous cette publication, l’ex-maire chantelouvais, Pierre Cardo, souhaite bon courage aux familles et à la municipalité, tout en s’interrogeant sur l’origine du sinistre :

Je souhaite bon courage aux familles pour surmonter ces contraintes supplémentaires. Suis de tout cœur avec vous, mais aussi avec les équipes de la mairie qui vont avoir à cœur de tout remettre en état.
[…]

Il me paraît difficile d’admettre que c’est seulement la veille de ces appareils qui a provoqué le court-circuit. Rien que le fonctionnement d’un des appareils électriques génére plus de risque que l’ensemble des veilleuses.

Il pourrait plus vraisemblablement y avoir eu un appareil qui a été laissé en fonctionnement par mégarde… Mais seule l’enquête pourra le déterminer.

Regardez aussi

Gargenville : il tire sur sa tante par accident

Intervention un peu particulière pour les policiers et les sapeurs-pompiers à Gargenville, ce samedi 7 …