Yvelines : recruté sur Snapchat, il intègre la plateforme de deal « CALIF WEED 93 »

A la suite d’un refus d’obtempérer, les policiers ont interpellé un individu en possession de produits stupéfiants. Celui-ci effectuait des livraisons de drogue pour le compte d’une plateforme appelée « CALIF WEED 93 ».

« CALIF WEED 93 ». C’est sous cette appellation qu’étaient estampillés les produits stupéfiants détenus par un dealer. Les faits remontent au 8 juin dernier. Ce jour-là, les policiers essuient un refus d’obtempérer de la part du conducteur d’un véhicule.

Pris en chasse par les forces de l’ordre, il se débarrasse de matières stupéfiantes en sa possession, avant d’être interpellé par les fonctionnaires de la BAC des Mureaux sur la commune voisine d’Orgeval.

Les sachets jetés sont alors récupérés : ils contiennent de la résine et de l’herbe de cannabis. On peut y lire la mention « CALIF WEED 93 ».
La perquisition du véhicule permet la découverte de trois téléphones portables, 4060 euros en liquide et d’un sachet contenant également de la résine et de l’herbe de cannabis.

Si les premières déclaration du suspect se veulent fantaisistes, les investigations menées par les enquêteurs permettent de le confondre. Il s’est ainsi avéré que l’individu dealait de la drogue pour le compte d’une plateforme appelée « CALIF WEED 93 ».

Le mise en cause a déclaré aux policiers avoir été recruté par le bais de l’application Snapchat, puis a reconnu avoir effectué des livraisons en Ile-de-France pour différents « clients » via la messagerie Signal. A l’issue de sa garde à vue, il a été déféré au palais de justice de Versailles.

SOURCE : TR78CREDIT PHOTO : TR 78

Regardez aussi

Saint-Rémy-lès-Chevreuse : un homme explique avoir étranglé sa petite amie

Une femme a été retrouvée morte à son domicile samedi à Saint-Rémy-lès-Chevreuses. Son petit ami …