Yvelines : féminicides, des violentomètres distribués dans plusieurs communes

Dans le cadre de la prévention des violences conjugales, le comité “Nous toutes” du département des Yvelines a décidé de faire distribuer des violentomètres dans plusieurs villes des Yvelines.

Le violentomètre est un outil qui a été pensé pour prévenir les violences conjugales, sexistes et sexuelles, et donc pour aider au contrôle des féminicides. Créé par le centre Hubertine Auclert, il se compose de 23 questions. Et en fonction des réponses de la personne, le violentomètre situe la relation de la personne dans trois zones différentes : “Profite”, “Vigilance, dis stop !” et”Protège-toi, demande de l’aide”.

Les samedi 8 et dimanche 9 février, le comité “Nous Toutes” va organiser des distributions de centaines de violentomètres sur les marchés et dans les rues commerçantes de plusieurs communes du département des Yvelines, à savoir Poissy, Houilles, Sartrouville, Rambouillet, Saint-Germain-en-Laye, Versailles. C’est la première fois qu’une telle action est entreprise, et “à destination de tous les publics et de tous les âges”, comme l’indique le communiqué de presse du collectif.

Il est rappelé qu’en 2019, il a été reporté pas moins de 150 féminicides. L’année 2020 en reporte déjà 11, dont un dans les Yvelines.

SOURCE : COMMUNIQUÉ DE PRESSE – NOUS TOUTESCREDIT PHOTO : ILLUSTRATION / TR 78

Regardez aussi

Coronavirus : La CGT yvelinoise écrit au Medef et à la préfecture

L’union départementale des Yvelines de la CGT fait part de ses inquiétudes pour les salariés …