Vaux-sur-Seine : l’opposition dénonce les propos injurieux de l’ex. maire en conseil municipal

Jean-Pierre Zolotareff, conseiller municipal d’opposition et président du groupe VAV, a adressé une lettre recommandée au maire Jean-Claude Breard. Il dénonce les propos, selon lui, déplacés tenus en conseil municipal par Julien Crespo, l’ex. premier magistrat de la commune (1995-2017, Ndlr), aujourd’hui 2e adjoint en charge des Finances et des Services à la population :

Une nouvelle fois, alors que j’avais bien pris soin de vous demander préalablement de bien vouloir dans le cadre des questions diverses de la réunion du Conseil municipal, me donner la parole, je me suis retrouvé mercredi 10 avril 2019, sous les injures, provocations, insinuations déplacées, hurlements et l’agressivité inqualifiable de votre adjoint Julien Crespo.

Madame Robin (3e adjointe, Ndlr), Monsieur Moneyron (conseiller, Ndlr) et quelques autres, par leurs hurlements ont comme d’habitude emboîté le pas de votre adjoint afin de m’empêcher purement et simplement de parler. C’est de nouveau INACCEPTABLE !

Dans l’assistance, des Vauxois ont été très choqués de cette attitude gravement irrespectueuse et anti-démocratique visant l’expression de votre opposition élue. A la sortie du conseil, lorsque vous nous avez retrouvé sur la place de la Mairie, des citoyens Vauxois vous en ont fait part en ma présence et celle de Monsieur Ferrand (conseiller d’opposition, Ndlr).

Certains d’entre eux m’ont proposé de témoigner si je devais aller en justice principalement envers Monsieur Crespo qui s’autorise tout ce que sa haine de l’opposition élue lui inspire. Depuis 2014, cela se déroule de la sorte lors de nombreux Conseils Municipaux (les élus de l’opposition du précédent mandat expliquent que cela était déjà exactement la même chose à leur encontre).

Nous sommes en train de réaliser un montage vidéo, qui même si la qualité des enregistrements des réunions du Conseil est très moyenne, montre à quel point votre adjoint oublie très vite la caméra et s’autorise tout et n’importe quoi.

Quand il ne s’agissait pas de propos publiques limites phallocrates ou misogynes, ce furent des propos humiliants envers Marie Tournon et Naziha Benchehida (conseillères municipales d’opposition, Ndlr). Puis rapidement et systématiquement ce fut à mon encontre en ma qualité de Président du groupe VAV de l’opposition.

D’autres élus – es de votre propre majorité ont également eu droit à ses foudres et autres menaces à peine voilées et provocations en séance publique. Vous le savez et je sais que vous le savez, car votre comportement est tout autre, que les dérapages successifs de votre adjoint ne peuvent être acceptés au XXIe siècle dans un pays démocratique. […].

Aussi je vous informe que dorénavant je n’accepterai plus que, qui que ce soit de notre assemblée, membre de l’opposition ou de la majorité, soit victime de l’agressivité et des passages à l’acte verbaux incontrôlés et IRRESPONSBALES de votre adjoint.

Le vidéo montage en cours sera là pour en témoigner, des Vauxois sont prêts aussi à témoigner et même sur des agissements d’avant 2014 pour le jour où le groupe VAV mettra en justice Julien Crespo pour injure publique et délit d’entrave, ce que nous ferons si cela se renouvelait.

J’en appelle aussi aux élus de la majorité qui, comme nous, pensent que le débat démocratique doit être respectueux des personnes, qu’il est important et nécessaire, afin qu’ils-elles puissent vous soutenir pour faire cesser cet inacceptable et intolérable comportement d’un autre âge de Julien Crespo.

Si tel ne devait pas être la règle à venir, je serais dans l’obligation de considérer que vous en êtes complice, alors que je sais que nous partageons pourtant ces mêmes valeurs comme en témoignent nos relations cordiales, franches et pour tout dire, apaisées malgré nos divergences.

Monsieur Le Maire, je me vois quand même dans l’obligation de vous adresser cette lettre également en recommandé AR, car comme je l’ai dit plus haut, il n’y aura pas d’autre avertissement à votre adjoint pour qu’il cesse ces agissements.

Cette lettre officielle en sera la preuve. Elle est adressée en copie aux membres de notre Conseil, à divers Vauxois et autres contacts VAV et à Monsieur le directeur de cabinet de Monsieur le Préfet pour information […].

SOURCE : COMMUNIQUÉ DE PRESSECREDIT PHOTO : TR78

Regardez aussi

Carrières-sous-Poissy : pour l’opposition, le maire a commis un « hold-up » démocratique

La lutte des clans se poursuit à Carrières-sous-Poissy. Réunis en conseil municipal, les élus devaient …