Mantes-la-Jolie : derniers jours pour visiter le musée avant travaux

Des travaux d’aménagement vont bientôt commencer au Musée de l’Hôtel-Dieu, qui fermera provisoirement ses portes le 4 septembre. Au printemps 2018, la grande salle réaménagée sera entièrement dédiée à l’oeuvre de Maximilien Luce. Le lieu a vocation à devenir une référence en France pour tous les amateurs du style postimpressionniste.

Au printemps 2018, nous célèbrerons les 160 ans de la naissance de Maximilien Luce. Une date anniversaire qui correspondra à la réouverture du Musée de l’Hôtel-Dieu, dont la plus grande salle sera dès lors dédiée à l’oeuvre et à l’univers artistique du célèbre peintre post-impressionniste. Son nom est indissociable de Mantes-la-Jolie depuis que son fils, Frédéric, fit don de la collection de son père à la Ville.

Cet ensemble (le plus important de France) présente ainsi un éventail complet de l’oeuvre du peintre, abordant plusieurs facettes de son art et de sa personnalité. Dévoilé dans nombre d’expositions, il n’avait pas encore fait l’objet d’une présentation permanente. Ce sera chose faite au printemps 2018.
[…]
80 oeuvres (peintures, dessins, sculptures) permettront de mieux appréhender la carrière et l’héritage de cet artiste charnière de la fin du XIXe et du début du XXe siècle. Elles montreront le processus de création de Luce, l’évolution de ses représentations mais aussi son environnement amical, artistique, intellectuel et politique. L’ambition est de faire découvrir sa vision à travers sa production personnelle et intime, puisque ces oeuvres sont celles qu’il avait choisi de conserver dans son atelier.
[…]
Pour ce bel investissement, d’un montant total de 630 000€, la Ville sollicite des subventions auprès du Département des Yvelines et de la DRAC. Les travaux concerneront aussi le bâtiment dans son ensemble (toiture, huisseries, éléments de la façade). Une grande campagne de restauration et d’inventaire des collections de la ville va être menée pendant ce laps de temps. Tout doit être prêt pour qu’au moment de la réouverture, l’inauguration du musée réaménagé soit le plus bel hommage possible à un artiste qui aura marqué son époque.

La collection initiale, provenant directement de l’atelier de l’artiste, était composée de 121 oeuvres de Maximilien Luce – 69 tableaux, 21 gravures, 31 dessins – ainsi que de 4 portraits de l’artiste par ses proches (Frédéric Luce, Raoul Lamourdedieu, Kees van Dongen et Louis Valtat). Elle compte aujourd’hui plus de 300 pièces, rassemblées grâce aux dépôts, aux acquisitions et à la générosité de donateurs. Ce fonds comprend certaines des oeuvres les plus emblématiques de la production de Luce. Il trouve son origine dans la donation faite par le fils de l’artiste, Frédéric Luce, à la Ville de Mantes-la-Jolie en 1971.
[…]
Le musée de l’Hôtel-Dieu est situé à proximité de la collégiale Notre-Dame dans un bâtiment édifié au XIVe siècle et fortement remanié aux XVIe et XVIIe siècles. L’institution était alors gérée par l’Église, des religieuses y soignant les pauvres, les pèlerins et les orphelins. À partir du XVIIIe siècle, le bâtiment connaît diverses occupations. Il sert de prison sous la Révolution, est ensuite utilisé comme hospice puis comme orphelinat. Désaffecté en 1854 et vendu par lots, il abritera successivement un théâtre, un café, un cinéma et une salle de bal, avant d’être acquis par la ville en 1962. En 1964, la chapelle de l’Hôtel-Dieu est inscrite à l’inventaire des Monuments Historiques pour sa façade du XVIIe siècle, classée en 1948. La restauration de l’édifice achevée, le musée de l’Hôtel-Dieu est inauguré en juin 1996.

SOURCE : COMMUNIQUE DE PRESSE – MAIRIE DE MANTES-LA-JOLIECREDIT PHOTO : TR78

Regardez aussi

Coronavirus: La Poste adapte l’accueil des clients dans les bureaux

Dans le cadre de l'épidémie de coronavirus, les bureaux de La Poste des Yvelines adaptent leurs horaires. Certains ferment même leurs portes.