Magnanville : qui en veut à la signalétique éducative de l’école des Marronniers ?

Magnanville commence à se lasser des dégradations des objets signalétiques visant à faire ralentir les automobilistes, devant le groupe scolaire des Marronniers. Après le personnage de Zoe, arraché en décembre, la municipalité vient de faire part de l’arrachage du « crayon » ponctué d’un gros « ralentir » à l’adresse des conducteurs (photo).

La mairie magnanvilloise s’est émue sur Facebook de ce nouvel acte de vandalisme devant le groupe scolaire :

Et de deux… Après Zoé en décembre, nous avons retrouvé le « crayon » arraché, hier, devant le groupe scolaire des Marronniers. Cette signalétique avait pour but de rendre visible l’école et d’inciter les automobilistes à ralentir. Une fois de plus, ce vandalisme aura un impact sur la sécurité de nos enfants. Ensemble, luttons contre l’incivilité sur notre commune et soyons vigilants !

 

Sous cette publication, le maire Michel Lebouc (DVG) a commenté personnellement en reliant ces deux actes de vandalisme à ceux ayant touché par deux fois les arbres de la laïcité de la commune :

Après plusieurs actes de vandalismes, comme, l’arbre de la laïcité, la signalétique éducative nommée « Zoe », et maintenant le crayon, nous supposons que ces actes sont volontaires et liées à la commune de Magnanville. Je dis à ces personnes que je ne lâcherai rien et que je mettrai tout en œuvre pour les retrouver et les sanctionner.

Regardez aussi

Versailles : à huit dans une voiture volée

Cette Renault Modus n’est pas passée inaperçue alors qu’elle circulait avenue de Saint-Cloud à Versailles. …