Magnanville : l’arbre de la laïcité vandalisé sera replanté le 9 décembre

Ils replanteront l’arbre de la laïcité abattu en mars à Magnanville. L’Association des libres penseurs des Yvelines (Alpy), très impliquée sur les questions de laïcité et présidée par l’ex-maire PS de Magnanville André Sylvestre, est à l’origine d’une douzaine de plantations d’ « arbres de la laïcité » dans des communes du département, dont Magnanville (photo), Limay, Mantes-la-Ville et Rosny-sur-Seine.

Dans la nuit du 11 au 12 mars, des vandales s’attaquaient en effet aux arbres de la laïcité plantés depuis 2005 dans ces quatre communes. Trois d’entre eux étaient jugés irrémédiablement touchés et abattus par les mairies concernées, tandis que la municipalité mantevilloise parvenait à remettre le sien debout. L’Alpy avait alors porté plainte.

« Ce ne sont pas des gamins qui ont fait cela, c’est un acte volontaire », témoignait à l’époque Michel Lebouc (DVG), le maire de Magnanville, dans La Gazette en Yvelines. Son prédécesseur André Sylvestre assurait alors que chacun des arbres vandalisés serait replanté. Il tient aujourd’hui parole à Magnanville, l’Alpy venant d’annoncer qu’un nouvel arbre serait planté samedi 9 décembre, rue de la mare Pasloue :

Dans la nuit du 11 au 12 mars 2017, les arbres de la laïcité plantés depuis 2006 à Magnanville, Limay, Mantes-la-Ville et Rosny ont été abattus et les plaques commémoratives brisées ou volées.

Chaque année, le 9 décembre, date anniversaire de la loi de Séparation des Eglises et de l’Etat, l’Association des libres penseurs de France (ADLPF) fait de cette date une journée de la laïcité et incite ses sections locales à toute initiative visant à fêter la laïcité, notamment la plantation d’arbres de la laïcité.

L’Association des libres penseurs des Yvelines (Alpy), après la plainte déposée par son président André Sylvestre, a décidé de faire procéder à la replantation des arbres-symboles saccagés.

De nombreuses associations et personnalités attachées à la démocratie et à la laïcité avaient manifesté, en mars dernier, leur sympathie aux Libres Penseurs et s’étaient associées à leur réprobation de ce vandalisme anti-républicain. Elles sont donc les premières à être invitées, avec l’ensemble de la population, à la cérémonie présidée par Michel Lebouc, maire de Magnanville.

SOURCE : COMMUNIQUÉ DE PRESSE – ALPYCREDIT PHOTO : TR 78

Regardez aussi

Mantes-la-Ville : le maire FN provoquera-t-il des bagarres entre musulmans lors de l’Aïd ?

Certains fidèles et responsables des deux associations cultuelles musulmanes de Mantes-la-Ville craignent que la fête …