Elancourt : ils sont arrêtés pour possession d’armes à feu, trafic d’arrêts de travail et vente de contrafaçons

La police a arrêté deux participants à une rixe pour possession d’une arme, avant de découvrir de nombreux autres trafics.

Les faits remontent au 27 juillet dernier, quand plusieurs personnes signalent à la police qu’une rixe est en cours dans le quartier des Petits Prés, à Elancourt, avec usage d’armes à feu. Quand les policiers arrivent sur plus, plusieurs personnes prennent la fuite, notamment une en possession d’un pistolet automatique, partie se cacher dans une maison voisine.

A l’intervention du Raid, le pavillon est vide. Seul le pistolet est retrouvé dans la zone définie par le périmètre de sécurité. Des recherches ADN sur cette arme permettent de d’identifier deux personnes, déjà connues des services de police, et qui seront interpellées le 6 novembre. Elles reconnaissent avoir été en possession du pistolet pendant la rixe, mais nient s’en être servi.

Pendant les perquisitions, diverses armes blanches, des cagoules, mais aussi de la drogue, des vêtements de contrefaçons sont saisis, ainsi que des feuilles d’arrêt de travail vierges et de l’argent liquide. Quatre autres procédures sont ouvertes concernant la lutte contre l’économie souterraine. Est alors mis en évidence un commerce de vêtements contrefaits vendus au marché noir, mais également une vente clandestine de feuillets d’arrêts de travail.

Lors de ses auditions, la personne accusée de ces trafics, qui fait partie des deux interpellés dans le cadre de la rixe, refuse de donner le nom de son fournisseur. Les deux accusés, âgés de 18 et 19 ans, ont été convoqués au tribunal correctionnel de Versailles pour toutes leurs infractions.

SOURCE : TR 78CREDIT PHOTO : TR 78

Regardez aussi

Houilles : un immeuble détruit suite à une explosion

Dans la nuit du lundi 13 au mardi 14 janvier, une explosion a fait s’effondrer …