Ecquevilly : dépôt de bus en grève, Transdev rembourse 3 euros aux abonnés

Une entreprise publique qui indemnise ses usagers en cas de grève, ça reste rare. Transdev, filiale à 70 % de la Caisse des dépôts et consignations (CDC), le fait pourtant régulièrement sur son réseau francilien. Son établissement d’Ecquevilly, touché par un mouvement de grève les lundis 13 et 20 novembre dans le cadre d’un mouvement reconductible, rembourse 3 euros aux abonnés touchés par la grève du 13 novembre.

Les passagers des lignes des réseaux Val de Seine, Bus’O’Mureaux et Express 19 se sont parfois simplement trouvés sans bus les deux derniers lundis, la ligne pouvant ne dépendre que d’un chauffeur. S’ils sont « porteurs d’un abonnement hebdomadaire, mensuel, ou annuel valable pendant cette période », ils peuvent « se faire indemniser selon les conditions de remboursement fixées par Ile-de-France Mobilités (ex-Stif, Ndlr) » pour la grève du 13 novembre.

Cela comprend tous les passes Navigo, mais aussi les abonnements Solidarité transport, Imagine’R ou Carte scolaire. La démarche est à faire par courrier contenant un RIB, au plus tard le mercredi 13 décembre, et les remboursements « interviendront environ un mois après » la date butoir : Télécharger le formulaire de demande de remboursement.

Mais la procédure serait en effet peu connue, y compris des usagers des lignes concernées. Un usager nous a ainsi écrit pour indiquer l’existence de ce remboursement découvert « un peu par hasard ». Il déplore « aucune communication là-dessus, ni dans les bus ou au téléphone », mais trouve néanmoins le geste « plutôt respectueux »… et attend un dédommagement similaire pour la grève du lundi 20 novembre.

Le mouvement social est intersyndical, réunissant CFDT et CGT, et semble plutôt suivi. Ces débrayages du lundi ont été décidés suite à l’échec des négociations au sujet de l’organisation du travail dans l’établissement, les chauffeurs craignant une dégradation de leurs conditions de travail, rapporte le site internet de Lutte ouvrière :

Sur environ cent cinquante chauffeurs du dépôt de bus Transdev d’Ecquevilly, à côté des Mureaux, dans les Yvelines, près d’une centaine ont débrayé le 13 novembre pour le maintien de leurs acquis. En effet, la direction a décidé de modifier le système actuel de roulement qui permet de ne travailler qu’un samedi sur quatre.

Les chauffeurs risqueraient aussi, avec la nouvelle organisation, d’avoir des horaires changeant d’un jour sur l’autre, et de ne pas savoir quel samedi serait travaillé. Ils craignent, à terme, la suppression d’une prime de 300 euros liée à l’organisation actuelle.

SOURCE : TRANSDEV / LO CREDIT PHOTO : TR 78

Regardez aussi

Yvelines : grève des transports, les prévisions de la SNCF pour le 6 décembre

Le trafic sera de nouveau perturbé le vendredi 6 décembre sur l’ensemble des réseaux SNCF. …