Coronavirus : élan de solidarité pour l’hôpital intercommunal de Poissy-Saint-Germain

Pour aider les soignants qui sont confrontés à l’épidémie de coronavirus, Covid-19, des médecins retraités et libéraux leur viennent en aide. Le centre hospitalier intercommunal Poissy Saint-Germain en Laye (Chips) va créer cette semaine un recueil des manifestations solidaires.

Les manifestations solidaires envers le personnel hospitalier se multiplient en vallée de Seine. Alors que, chaque soir, à 20 h, la population est invitée à applaudir le dévouement des soignants, des actions de solidarité se mettent aussi en place pour les aider.

Dans un communiqué daté du lundi 23 mars, la directrice du Groupement hospitalier de territoire (GHT) des Yvelines Nord, Isabelle Leclerc, et le professeur et président de la communauté médicale du Chips, Patrick Rozenberg, ont annoncé qu’un recueil des manifestations solidaires serait créé cette semaine sur le site internet du Chips.

Il devrait non seulement permettre de recenser l’ensemble des actions solidaires menées, mais aussi d’adresser des “messages” de soutien au personnel soignant mobilisé qui vient en aide aux victimes de l’épidémie. Une cagnotte de soutien lancée sur le Pot solidaire a déjà récolté 8 695 euros, à destination des personnels de réanimation et du bloc opératoire.

“Des médecins récemment retraités et d’autres professionnels de santé (kinésithérapeutes, dentistes…) exerçant en libéral proposent de mettre à nos services leurs compétences, leur matériel ou même les stocks de masques ou de gels hydroalcoolique dont ils disposent”, se félicite Isabelle Leclerc.

Cet élan de solidarité entre les professionnels de santé est également constaté par Patrick Rozenberg. “Du jour au lendemain, des professionnels médicaux et soignants ont changé de lieu d’exercice, se sont adaptés à un nouvel environnement, pour que nous puissions prendre en charge toutes les personnes qui le nécessitent”, ajoute-t-il.

Cependant, cet élan de solidarité ne se limite pas uniquement aux seuls professionnels de santé. Au contraire. Des entreprises spécialisées dans divers secteurs ont ainsi décidé d’aider les soignants. “Les collaborateurs de PSA […] ont mis à disposition [des soignants hospitaliers] leurs véhicules inspirant une initiative nationale […], affirme la directrice du GHT des Yvelines Nord. Des enseignes de distribution alimentaire […] ouvrent des créneaux de course réservés aux professionnels de santé […]”. Des “restaurateurs” proposeraient également leurs services.

Dans un article publié le 22 mars par Le Parisien, il est mentionné que “pas moins de 80 pizzas vont être préparées chez Di Napoli” pour être livrées aujourd’hui au Chips.

De leurs côtés, les mairies de Poissy et de Mantes-la-Jolie apportent également leur contribution. Elles soutiennent respectivement le Chips et le centre hospitalier François Quesnay. Selon Isabelle Leclerc, ces deux municipalités seraient effectivement garantes de la réussite tant en termes logistique que sécuritaire dans ces deux hôpitaux.

SOURCE: TR 78 ET LE PARISIENCREDIT PHOTO: TR 78

Regardez aussi

Vallée de Seine : déchets, la Sotrema maintient les collectes

Plus de trois semaines après le début du confinement,liée à l'épidémie du coronavirus Covid-19, la Sotrema, chargée de la collecte des déchets auprès de la communauté urbaine Grand Paris Seine et Oise (GPSEO), maintient l'ensemble de ses services.