Yvelines : très fortes perturbations sur l’ensemble des lignes SNCF

La situation est extrêmement difficile ce vendredi sur l’ensemble des lignes SNCF.

Le trafic des lignes L et J du réseau transilien est extrêmement perturbé, tout comme le RER A. Il n’est pas indiqué d’heure de retour à la normale. La SNCF invite même les usagers à reporter leurs différents trajets. Sur les lignes L et J, des trains sont même supprimés en direction et au départ de Paris Saint-Lazare.

La SNCF justifie ces fortes perturbations par un mouvement social inopiné. Mais la réalité semble un peu plus complexe. Les conducteurs de train ont exercé leur droit de retrait suite à l’accident survenu le 16 octobre dernier entre un TER et un transport exceptionnel en Champagne-Ardennes. Le conducteur du TER accidenté avait dû sortir sur les voies, afin d’éviter un autre accident, laissant les 70 passagers sans seuls à bord, parce qu’il n’y avait apparemment aucun contrôleur à bord (cette obligation légale a été supprimée, ce qui a considérablement diminué le nombre de contrôleurs dans les trains).

Les syndicats de cheminots ont par ailleurs réagi à cette situation, comme Sud rail dans un communiqué publié sur Twitter, jugeant inacceptables les conditions de travail des conducteurs, et même dangereuses pour leur sécurité.

Depuis plusieurs années, la fédération Sud rail, avec des associations d’usagers dénoncent les risques sécuritaires pris par la direction. Aujourd’hui, avec cette politique du risque calculé, les incidents (agressions, harcèlement…) se multiplient et les accidents (notamment aux passages à niveaux) sont gérés par le seul conducteur. La direction SNCF, quant à elle, reste sourde aux demandes, pourtant justifiées, des usagers et des agents SNCF ! Rejetant la faute sur les régions organisatrices des transports !

Aujourd’hui, devant le mustisme d’une direction qui refuse de prendre les mesures qui s’imposent et de (re)mettre un contrôleur dans chaque train, de nombreux conducteurs et contrôleurs, sur l’ensemble du territoire, ont décidé de stopper le train. La fédération Sud rail soutient ces actions de résistance et de droits de retrait et appelle à l’amplifier pour faire entendre raison à une direction irresponsable.

 
La SNCF, elle, n’évoque pas du tout les droits de retraits des conducteurs dans ses annonce, mais évoque un “mouvement social inopiné” comme motif de ces perturbations, ou une “grève surprise”, comme cela a été indiqué sur des panneaux dans les gares, à la grande stupéfaction des passagers…

SOURCE : TR78CREDIT PHOTO : TR 78

Regardez aussi

Yvelines : municipales, le Modem annonce de nouveaux soutiens officiels

Par un communiqué de presse de ce mercredi 13 novembre, le Modem indique plus d’une …