Yvelines : Orange prend de vitesse TDF à Beynes et y déploie la fibre optique

L’an dernier, les responsables politiques du conseil départemental des Yvelines se félicitaient d’avoir contracté avec l’opérateur TDF pour déployer la fibre optique sans investissement public dans 100 % des foyers de la zone rurale du département, où l’Etat avait confié le déploiement de l’internet très haut débit à la puissance publique.

Mais, dès septembre, ils s’inquiétaient tout autant de voir l’ex-opérateur public Orange, chargé du déploiement de la fibre optique dans les zones denses, venir essayer de séduire des maires pour « mordre » sur les terres de TDF, handicapant de fait la rentabilité de son contrat, rapportait alors La Gazette en Yvelines :

« C’est pénible quand ils vont expliquer aux maires des zones blanches couvertes par le projet départemental de venir chez eux, a déploré récemment Pierre Bédier (LR), le président du Département, en marge d’une rencontre avec la presse. C’est une démarche purement commerciale et intéressée, qui est dangereuse pour les communes. […] Ils viennent foutre en l’air le business model de la société qu’on a choisie. »

 

Il semble qu’Orange ait d’ors et déjà réussir à convaincre un maire de préférer Orange plutôt que TDF pour déployer le très haut débit. Beynes, pourtant située en zone d’investissement public, intégrée au plan de déploiement de la fibre de TDF à ce titre, est en effet passée en orange sur la carte du déploiement de la fibre optique de l’ex-opérateur public (photo).

La dernière édition du magazine communal de Beynes se montre ainsi sans ambiguïté sur le sujet, confirmant qu’Orange est bien chargé du déploiement au détriment de TDF :

Le déploiement de la fibre optique sur Beynes par Orange est lancé depuis le 1er novembre dernier. Au fur et à mesure, tous les quartiers de Beynes en bénéficieront. Les Haute et Basse Pissotes, ainsi que la Petite mare, rattachées à Saulx-Marchais, bénéficieront également de la montée en débit à 50 mégabits/s courant 2018.

SOURCE : TR 78CREDIT PHOTO : ORANGE

Regardez aussi

Second tour à Trappes : Vers un duel Rabeh-Nasrou ?

Trois forces sont en présence pour ce deuxième round électoral : Ali Rabeh, soutenu par Generation.s et le Parti communiste (arrivé en tête du premier tour, avec 37,30 % des voix). L’ex-LR Othman Nasrou en tandem avec le candidat de la société civile Mustapha Larbaoui (27,5 % des voix). Et enfin le maire en titre Guy Malandain, soutenu par LREM mais lâché par le PS (27,1 % des voix).