Yvelines : « mademoiselle » et « chef de famille » bannis de l’université car sexistes

Les expressions telles que « mademoiselle » ou « chef de famille » n’auront bientôt plus cours à l’Université Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines (UVSQ). Lundi 11 juin prochain, son président signe en effet une convention d’engagement « pour une communication publique sans stéréotype de sexe », aux côtés de la présidente du Haut conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes.

L’université rappelle « son attachement et sa préoccupation » à ce que sa communication « évite toute discrimination », et en l’occurrence, avec cette convention, « en ce qui concerne les poncifs liés au genre », assure-t-elle dans un communiqué de presse :

Consciente de ce véritable enjeu de société, l’UVSQ tient à rappeler son engagement pour plus de reconnaissance du rôle des femmes dans l’enseignement supérieur et la recherche et n’hésite pas à initier des projets audacieux tels que :

– La création d’un nouveau poste de vice-présidente déléguée en charge des personnels, de la parité et de l’égalité dont Armel Dubois-Nayt, maîtresse de conférence et chercheuse en civilisation britannique a pris la charge.

– L’élimination des expressions sexistes dans les documents administratifs (chef de famille, mademoiselle, nom de jeune fille, nom d’épouse), et l’accord au féminin ou au masculin des noms de métiers, titres, grades et fonctions.

– La mise en oeuvre d’un guide synthétique des bonnes pratiques pour compléter le dispositif d’accompagnement à la rédaction égalitaire des personnels et enseignants.

– L’inclusion d’un volet communication, sensibilisant à l’égalité femme-homme dans la charte des associations étudiantes de l’UVSQ.

SOURCE : COMMUNIQUE DE PRESSE – UVSQCREDIT PHOTO : TR 78

Regardez aussi

Yvelines : lente reprise des lignes L et J, le RER A très perturbé

L’accident de signalisation intervenu cette nuit, et qui bloquait l’ensemble des trains au départ ou …