Yvelines : loi Macron, les salles d’examen du code de la route se multiplient

Les ouvertures de salles d’examen du code de la route se multiplient depuis l’ouverture à la concurrence, au tarif unique fixé à 30 euros, instaurée par la loi Macron en 2015. Dans les Yvelines, des centres ont notamment été ouverts par le Bureau veritas, SGS et Dekra, trois des leaders mondiaux de la certification et de l’inspection, ainsi que par le groupe la Poste.

Chacune de ces entreprises propose cependant un cadre différent. A la Poste, l’examen se déroule sans surprise dans des centres postaux, à Rambouillet, Bois d’Arcy ou Guyancourt. Le Bureau veritas propose des salles d’examen Code’ngo en ville, à Sartrouville, Les Clayes-sous-Bois, et depuis peu à Poissy.

Le service Objectifcode de SGS propose ses examens dans des centres de contrôle technique Autosécurité ou Securitest à Rambouillet, Versailles, Les Mureaux, Chatou, Elancourt ou Mantes-la-Jolie. Même situation pour les examens passés dans les centres Dekra à Andrésy, Les Mureaux ou Rambouillet.

La redevance de 30 euros est payée par les candidats lors de leur inscription à l’auto-école, ou lors de leur inscription en ligne qui peut se faire quelques heures seulement avant l’examen. Ce dernier a été renouvelé, rappelait l’AFP en 2016 :

L’épreuve se passe sur tablette numérique avec des questionnaires composés de manière aléatoire, « ce qui fait qu’en étant assis à côté, on n’aura pas les mêmes questions », souligne Myriam Lemoigne, en charge du projet à la Poste.

Ces tablettes seront ensuite connectées aux services du ministère de l’Intérieur, où sont corrigées les épreuves électroniquement. Les résultats seront ensuite communiqués aux opérateurs qui les transmettront aux candidats et à leur auto-école dans un délai de 24 à 48 heures.

SOURCE : TR 78CREDIT PHOTO : TR 78

Regardez aussi

Gargenville : il tire sur sa tante par accident

Intervention un peu particulière pour les policiers et les sapeurs-pompiers à Gargenville, ce samedi 7 …