Trappes : ils arrêtent des voleurs de téléphones, et leur receleur, un commerçant trappiste

Les trois voleurs ont été déférés en vue d’une mise en examen, et leur receleur convoqué pour une comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité. Tout commence par une violente agression, le lundi 2 avril dernier. Deux adolescents passent en scooter par le square Maurice Thorez, ils sont interpellés par trois autres jeunes du quartier.

Ces derniers demandent qu’ils donnent leurs téléphone portables, demande qu’ils appuient de coups et de menaces avec un poing américain. L’agression se termine par le départ des trois jeunes malfaiteurs avec le scooter et les téléphones de leurs victimes. Mis au courant, les enquêteurs du groupe des atteintes aux biens du commissariat d’Elancourt lancent une enquête compliquée par « l’absence de dispositif de vidéosurveillance dans le secteur », indique une source policière.

Menant des recherches sur les réseaux sociaux, les fonctionnaires parviennent tout de même à retrouver les suspects. Leur identification formelle est ensuite apportée par l’enquête de terrain, notamment auprès des établissements scolaires de la commune. Mercredi 11 avril, ces trois jeunes Trappois, âgés de 13 à 16 ans, sont interpellés et placés en garde à vue pour extorsion aggravée.

Ces trois adolescents, dont deux sont déjà défavorablement connus des services de police, avouent rapidement leurs larcins. Les enquêteurs procèdent alors cependant à des « investigations techniques » supplémentaires, et découvrent l’identité d’un receleur d’objets volés inconnu des fichiers de police. Celui-ci, revendeur de matériel multimédia d’occasion et commerçant de Trappes, âgé de 36 ans, est interpellé dans la foulée. Il avait déjà écoulé une partie du butin.

SOURCE : TR 78CREDIT PHOTO : TR 78

Regardez aussi

Houilles : course-poursuite après un vol de collier

Il est environ 19 h 30, vendredi 6 juillet, lorsqu’une femme âgée de 54 ans …