Saint-Quentin-en-Yvelines : pas d’abattoir mobile pour l’Aïd cette année

L’unique abattoir mobile du département n’est pas reconduit cette année. Ce qui complique l’approvisionnement des fidèles pour la fête religieuse qui se déroule ce week-end.

C’est une des fêtes les plus importantes dans le calendrier musulman. Ce vendredi, les fidèles célèbrent l’Aïd-El-Kebir. Pour l’occasion, l’agneau est partagé en famille. Mais dans le département, le seul abattoir mobile à pratiquer l’abattage rituel, installé à Saint-Quentin-en-Yvelines depuis 2013, ne reprendra pas du service.

« On n’a pas réussi à trouver de terrain pour l’accueillir, justifie Gérald Favier, vice-président (LR) de la communauté d’agglomération. Et puis, on a aussi un problème de budget : nous ne pouvons plus financer cette manifestation, qui coûte 200 000 à 300 000 euros par an. Les musulmans doivent se prendre en charge ! »
[…]
Pour se fournir, il faudra désormais se rendre à Dreux, dans l’Eure-et-Loir, dans un abattoir géré par le même éleveur qui vient habituellement à Trappes. « Je ne pourrai pas répondre à toute la demande, prévient Christian Du Plessis. Je ne veux pas saturer les capacités de l’équipement. » Il propose 1 700 bêtes à Dreux, soit 300 de plus que d’habitude. Ce qui ne suffira pas à compenser les 1 500 proposés auparavant à Trappes.

SOURCE : LE PARISIENCREDIT PHOTO : TR78

Regardez aussi

Vernouillet : un adjoint visé par un cocktail Molotov

Sa fonction d’adjoint à l’urbanisme était-elle visée ? Durant la nuit du samedi 22 au …