Poissy : affrontez-vous sur Fifa et Clash royale samedi 31 mars pour la finale à Paris

Les joueurs se satisferont probablement de pouvoir participer gratuitement à Poissy, ce samedi 31 mars, au « premier championnat amateur » de e-sport francilien. Les amateurs yvelinois des jeux vidéo Fifa 18 et Clash royale pourront s’affronter toute la journée au forum Armand Peugeot, avant une finale parisienne prévue au mois d’octobre selon le site internet du tournoi :

L’esport, la pratique compétitive du jeu vidéo, fait désormais partie des loisirs les plus populaires et accessibles. Le Championnat Esport Île-de-France souhaite favoriser la construction d’un tissu associatif autour de l’esport dans chaque département d’Île-de-France. En effet, sur chaque événement, un espace sera réservé à l’écoute des initiatives citoyennes dans ce domaine.

L’objectif est de recenser les individus motivés par de tels projets et de créer des rencontres pour encourager le développement de l’esport à l’échelle locale. Un espace sera également mis à disposition pour les associations esport locales qui pourront ainsi venir présenter leurs activités et profiter de la médiatisation de l’évènement.

 

Ce discours inclusif envers les associations n’a pas vraiment satisfait l’un des représentants du monde associatif du secteur vidéoludique, en la personne de Franck Fontaine, président de la Fédération française de jeu vidéo (FFJV) et conseiller municipal à Mézières-sur-Seine. Citant une brève de La Gazette en Yvelines sur le sujet, il s’en est ému sur Facebook :

« Favoriser la construction d’un tissu associatif au sein de l’esport dans chaque département de l’île de France » : c’est entre autre la mission de la FFJV – Fédération d’associations dans les jeux vidéo et l’esport ! 95 associations en France, 3 200 adhérents dont 4 associations déclarées et 520 adhérents/bénévoles en île de France !

Le discours politique, marketé est louable, mais nous déplorons n’avoir été sollicités sur ce sujet ! Croire ou du moins, nous faire croire qu’un centre de profits va aider au développement du tissu associatif de la filière reste une belle pirouette !

Nous resterons vigilants quant à la délibération votée en commission qui ne sera vraisemblablement publier qu’en Mai 2018 ! Outre la méthode extra-libérale faisant croire en son bien-fondé, nous saluons la Région d’avoir investi dans l’esport français…

 

Ce tournoi francilien suscite en effet la polémique depuis que Libération a révélé, début mars, que la société privée Webedia, propriétaire de sites internet tels qu’Allociné ou jeuxvideo.com, se faisait rembourser intégralement le coût de ce tournoi par le conseil régional d’Île-de-France et les communes accueillant les différentes sessions :

Un géant des jeux vidéo en ligne financé par de l’argent public ? C’est ce qui ressort d’un rapport sur la politique en faveur du sport en Ile-de-France que s’est procuré Libération. Pour organiser un championnat de e-sport – compétition en ligne de jeux vidéo – dont le coût total est évalué à 340 000 euros, la société Webedia (dont le chiffre d’affaires s’élève à plus de 200 millions d’euros en 2016) devrait recevoir 200 000 euros du conseil régional, présidé par Valérie Pécresse (LR).

Diverses villes franciliennes organisatrices devraient, quant à elles, verser 140 000 euros. In fine, la prise en charge par les pouvoirs publics de ce championnat e-sport IDF 2018, qui aura lieu le 31 mars, se montera à … 100 %. A titre de comparaison, les autres projets ne sont jamais subventionnés à plus de 30% par le conseil régional.
[…]
Contacté par Libération, le vice-président chargé de ce dossier à la région, Patrick Karam, n’a pas donné suite à notre sollicitation. « On est surpris de voir l’importance de la subvention alors que le projet prévisionnel ne fait que trois lignes ! », confie un acteur du milieu du e-sport qui souhaite garder l’anonymat, expliquant qu’il ne souhaite pas se « mettre à dos Webedia, qui a une puissance de frappe impressionnante ».

SOURCE : TR 78CREDIT PHOTO : TR 78

Regardez aussi

Meulan-en-Yvelines : le conseiller FN annonce son départ… puis décide de rester

Non seulement il n’a pas l’intention de démissionner, mais compte bien se positionner dès à …