Parcoursup : le rectorat de Versailles diffuse des éléments de langage pour les recalés

Que ceux qui n’ont pas obtenu d’affectation dans un établissement au lendemain du premier tour de la procédure, mis en ligne hier mardi 22 mai, se rassurent. Le rectorat de l’académie de Versailles a élaboré une fiche répertoriant les « éléments de langage » à donner aux élèves et à leurs parents qui seraient paniqués par l’absence de solutions proposées par Parcoursup.

Ces éléments ont été mis en ligne sur Twitter il y a quelques jours par Sophie Vénétitay, co-secrétaire générale du Snes-FSU à l’académie de Versailles. « Hum, y’aurait pas comme un vent de panique là », demande ironiquement l’enseignante de ces éléments de langage envoyés aux professeurs pour leur indiquer quoi répondre aux familles.

L’académie de Versailles débute par conseiller aux enseignants de « rassurer les familles » car « tous les personnels sont mobilisés pour la procédure Parcoursup ». Celle-ci « tient compte tous les jours des réponses des candidats » et « garantit une place à tous dans l’enseignement supérieur ». Elle enjoint également à « faire patienter les candidats » car « tout n’est pas joué le 22 mai ».

L’académie souhaite aussi « rappeler aux candidats éligibles la possibilité de saisir la Commission d’accès à l’enseignement supérieur », mais « uniquement sur des places vacantes ». Cela concerne les candidats n’ayant eu que des refus à partir du 22 mai, et ceux qui restent sans proposition ferme à compter du 7 juillet.

Elle invite enfin les enseignants à « rappeler aux candidat intéressés que des voeux en apprentissage sont encore possible ». Pour ceux qui seraient sans aucune solution, l’académie de Versailles propose de « s’appuyer sur les souhaits des candidats et échanger avec eux pour leur proposer, le cas échéant, une solution alternative ».

SOURCE : TWITTER – SOPHIE VENETITAYCREDIT PHOTO : TR 78

Regardez aussi

Yvelines : un poste au Département pour l’horticulteur au chômage

La scène a beaucoup fait parler d’elle. Lors des Journées européennes du patrimoine, le président …