Mantes-la-Jolie : le conseil municipal au parc expo et à huis-clos

Pour respecter les consignes gouvernementales imposant une certaine distance de sécurité entre les personnes, et ainsi limiter la propagation du coronavirus, le conseil municipal d’installation mantais a été délocalisé.

Un peu moins d’une semaine après le premier tour des élections municipales, que le maire sortant Raphaël Cognet (LR) a remporté avec 72,19 % des suffrages exprimés, se tiendra ce samedi 21 mars, de manière un peu plus inhabituelle.

“En raison des mesures de protection et de sécurité face au coronavirus”, notamment le fait de se tenir à un mètre de toute personne, ce conseil municipal d’installation aura lieu dans le hall 5 du par des expositions, détaille la mairie mantaise.

Treize points seront à l’ordre du jour, dont ” [l’] élection du Maire, [la] détermination du nombre d’adjoints, [l’] élection des adjoints, [l’] adoption du règlement intérieur, [les] indemnités de fonction des élus et [les] délégations du conseil municipal au maire”, détaille-t-on à la mairie.

Dans un communiqué de presse, Marc Jammet, chef de file du groupe d’opposition Mieux vivre à Mantes-la-Jolie indique de la tenue de ce conseil :

Les préconisations ministérielles l’indiquent très clairement: l’ordre du jour des conseils municipaux d’installation doit se limiter à l’élection du maire, des adjoints et aux pouvoirs minimum délégués au maire pour le fonctionnement des services municipaux et la possibilité de prendre des décisions urgentes entre deux conseils municipaux.

Nous sommes responsables et guidés par la réponse aux besoins des Mantaises et des Mantais.

Nous acceptons donc de siéger (comme nous l’avons indiqué dès le lendemain du premier tour) pour ces trois décisions prioritaires. Le reste ne présente pas de priorité et peut attendre.

SOURCE : COMMUNIQUÉ DE PRESSE – VILLE DE MANTES-LA-JOLIE ; MARC JAMMETCREDIT PHOTO : TR 78

Regardez aussi

Yvelines : le masque obligatoire aux abords des gares et des écoles

A compter d’aujourd’hui, mardi 1er septembre, le masque est rendu obligatoire par arrêté préfectoral aux abords des gares et des écoles yvelinoises. Une mesure qui vient compléter l'arrêté pris le samedi 15 août imposant le port du masque dans les marchés, brocantes et vides-greniers.