Yvelines : rififi interne au Conseil des institutions musulmanes des Yvelines

Il perd sa fonction de secrétaire général du Conseil des institutions musulmanes des Yvelines (Cimy), mais en devient dans la foulée le secrétaire général adjoint. Les autres membres du bureau du Cimy ont en effet peu goûté les récentes interventions médiatiques d’Abdelaziz El Jaouhari (photo), président de l’Association mosquée Mantes Sud, créée en 2015 à Mantes-la-Ville.

Il avait en effet nommément désigné, dans plusieurs médias, différentes mosquées du département comme éloignées de la République. L’institution annonce ce lundi sa rétrogradation dans un communiqué de presse, précisant qu’elle « ne répondra à aucune sollicitation concernant cette affaire » car « ce communiqué apporte les éléments nécessaires et suffisants » :

Suites aux déclarations inopportunes dans la presse de son secrétaire général, Monsieur Abdelaziz El Jaouhari, faites sans l’imprimatur du Cimy, le bureau a décidé : le 30 mai, de suspendre le secrétaire général de ses fonctions. Le 4 juin, de publier un communiqué de presse exprimant la position du Cimy sur les sujets mentionnés dans les articles (portant notamment sur l’extrémisme religieux, Ndlr).

 

Le conseil d’administration de l’association s’est réuni le 30 juin dernier. Le recteur de la Grande mosquée de Mantes-la-Jolie, Mehdi Berka, devient le secrétaire général du Cimy. Le conseil se dit « plus mobilisé que jamais afin de répondre aux attentes de nos coreligionnaires et de nos concitoyens et de relever les défis auxquels nous faisons face ».

Les membres du conseil d’administration ont manifestement décidé de se montrer cléments envers leur ex-secrétaire général. « Monsieur Abdelaziz El Jaouhari fait amende honorable, regrette les torts causés par ses propos et s’engage dorénavant à oeuvrer dans le seul cadre fixé par les instances du Cimy », assure enfin l’association dans son communiqué.

SOURCE : COMMUNIQUE DE PRESSE – CIMYCREDIT PHOTO : TR 78

Regardez aussi

Houilles : course-poursuite après un vol de collier

Il est environ 19 h 30, vendredi 6 juillet, lorsqu’une femme âgée de 54 ans …