Saint-Germain-en-Laye : une violente rixe entre bandes rivales sème le chaos

Sept blessés dont trois en urgence absolue : c’est le lourd bilan des affrontements ayant opposé une soixantaine d’individus des bandes rivales de Saint-Germain-en-Laye et de Chanteloup-les-Vignes au cours de la nuit de samedi à dimanche dans le quartier du Bel-Air. La violence de la rixe a choqué…

Des battes de base-ball, des barres de fer, des couteaux… Une violente rixe a opposé plusieurs bandes rivales dans la nuit de samedi à dimanche à Saint-Germain-en-Laye. La bagarre a éclaté vers une heure du matin dans le quartier du Bel-Air.

Selon les premiers éléments de l’enquête, des jeunes de Chanteloup-les-Vignes ont fait le déplacement pour en découdre avec des groupes du quartier saint-germanois.

Arrivés sur place, les pompiers sont intervenus pour porter secours aux blessés. Trois d’entre eux étaient en urgence absolue. Deux jeunes âgés de 18 et 20 ans, qui présentaient une blessure au thorax, ont été transportés par hélicoptère à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière dans le XIIIe arrondissement de Paris. Un autre individu touché au bras a été conduit au centre hospitalier intercommunal de Poissy-Saint-Germain (Chips).

Trois autres blessés en urgence relative ont été pris en charge au centre hospitalier intercommunal de Poissy-Saint-Germain.

Une septième victime âgée de 20 ans s’est présentée d’elle-même au centre hospitalier intercommunal de Meulan-Les Mureaux (Chimm). L’homme souffre d’une plaie au niveau des côtes. Il a été placé ensuite en garde à vue.

Lors de la rixe, un jeune de 20 ans a été interpellé par les forces de l’ordre. Il était en possession d’un pistolet à plomb et d’un couteau…

Ces affrontements auraient pour origine une bagarre intervenue la nuit précédente lors de la Fête des Loges à Saint-Germain-en-Laye. Quatre groupes issus de Sartrouville, Poissy, Chanteloup-les-Vignes et Les Mureaux se sont affrontés ce soir-là sans faire de blessé. Ce n’était que partie remise…

SOURCE : TR 78 CREDIT PHOTO : TR 78

Regardez aussi

Achères : appel à témoins après l’accident

Les enquêteurs du commissariat de Conflans-Sainte-Honorine sont à la recherche d'informations concernant un accident survenu le lundi 17 mars le long de la N 184 et lancent un appel à témoins.