Viré, le patron de la fédé yvelinoise quitte le FN : « Les ratonnades et les grandes croix, non merci ! »

« Un coup de balai », résumait mardi dernier Le Parisien du remplacement express du Versaillais François Siméoni (photo) par une étoile montante et salariée du siège national du FN de 32 ans, Mathilde Androuet, à la tête du FN des Yvelines.

« La décision a été prise lors d’un bureau politique extraordinaire qui s’est tenu, lundi, à Paris, poursuit le quotidien francilien. Cette nomination intervient dans le contexte de crise interne que traverse que le FN. »

François Siméoni avait lui-même pris la tête du FN 78 début 2016. Tout juste éjecté de sa fonction, François Siméoni a fait savoir hier sur Twitter son départ du FN vers le mouvement tout juste fondé par Florian Philippot, les Patriotes, et tout le bien qu’il pensait de ceux qui restaient :

Je quitte aujourd’hui le FN dans lequel je ne me reconnais plus et rejoins Les Patriotes. Les ratonnades et les grandes croix, non merci !

SOURCE : LE PARISIEN / FRANÇOIS SIMÉONI – TWITTERCREDIT PHOTO : TR 78

Regardez aussi

Second tour à Trappes : Vers un duel Rabeh-Nasrou ?

Trois forces sont en présence pour ce deuxième round électoral : Ali Rabeh, soutenu par Generation.s et le Parti communiste (arrivé en tête du premier tour, avec 37,30 % des voix). L’ex-LR Othman Nasrou en tandem avec le candidat de la société civile Mustapha Larbaoui (27,5 % des voix). Et enfin le maire en titre Guy Malandain, soutenu par LREM mais lâché par le PS (27,1 % des voix).