Yvelines : sept communes bénéficieront du plan de l’Etat pour les centres-villes

Des 222 centres-villes de communes de taille moyenne, pour lesquelles l’Etat a annoncé ce mardi qu’il débloquait cinq milliards d’euros, cinq seront yvelinois. Mantes-la-Jolie, Limay, Les Mureaux, Poissy, Sartrouville, Trappes et Rambouillet ont été choisis pour intégrer ce plan « action coeur de ville » dédié aux communes comptant entre 15 000 et 100 000 habitants (soit environ 600 municipalités en France, Ndlr).

Ces fonds pourront s’appliquer tant au réaménagement des espaces publics qu’à la redynamisation commerciale, améliorer l’accessibilité et les circulations ou développer des habitats attractifs. L’initiative a été présentée par le ministre Jacques Mézard, ex-sénateur PRG du Cantal, cité par Ouest-France :

Disponibles sur cinq ans, ces crédits « sont de l’argent frais », soulignent Bruno Arcadipane, président d’Action logement et Eric Lombard, directeur de la Caisse des dépôts : « On ne recycle pas de vieux programmes et on n’enlève rien aux programmes qui existent déjà en faveur des coeurs de villes. »
[…]
Construction de logements, réaménagement urbain, restructuration commerciale, mais également nouvelles mobilités ou services innovants… Toutes les propositions seront étudiées, en suivant des procédures simplifiées. « Nous voulons financer beaucoup d’initiatives, des choses extrêmement concrètes, conclut Jacques Mézard. Et nous allons le faire vite. »

 

A Mantes-la-Jolie (photo), les élus se sont réjouis par communiqué que la commune soit intégrée à ce plan de subventions à venir :

Mantes-la-Jolie a saisi cette opportunité en posant sa candidature. Celle-ci vient d’être retenue dans la liste des 222 communes sélectionnées pour bénéficier de ce plan. Cette décision reconnaît l’identité et le dynamisme de Mantes-la-Jolie en tant que ville centre d’un bassin de vie de plus de 120 000 habitants. Il consacre le plan de redynamisation local lancé l’an dernier, dont la réflexion a permis de dégager des axes de travail coïncidant avec les priorités gouvernementales.

Le soutien de l’Etat se formalisera dans le courant de l’année 2018 par la signature d’un contrat cadre qui engagera la Ville, la communauté urbaine GPS&O et les autres partenaires. Il intégrera toutes les démarches en cours d’élaboration, dans l’objectif de faire du « sur-mesure » répondant aux enjeux locaux.

La Ville attend de connaître les modalités techniques et financières de l’opération. Elle espère ainsi engager dans les meilleurs délais les actions concrètes qui permettront d’améliorer la qualité de vie des Mantais et de renforcer le dynamisme d’un territoire qui s’affirme de plus en plus comme une véritable porte d’entrée de l’Île-de-France, du Vexin et de la vallée de la Seine.

 

Aux Mureaux, c’est le député Modem de la circonscription, Bruno Millienne, qui s’est rapidement félicité de la nouvelle :

J’apprends avec la plus grande satisfaction pour le territoire de la 9ème circonscription des Yvelines que la ville des Mureaux a été retenue par le gouvernement pour bénéficier du plan de revitalisation des centres-villes baptisé « Action coeur de ville ».

222 communes de taille moyenne bénéficieront de ce nouveau dispositif qui mobilisera plus de cinq milliards d’euros (1 milliard proviendra de la Caisse des dépôts en fonds propres, 700.000 euros en prêts, 1,5 milliard d’euros d’Action logement et 1,2 milliard d’euros de l’Anah, l’Agence nationale de l’habitat) sur cinq ans pour ramener notamment des habitants et des commerces dans les coeurs de ville désertés.

Le plan du gouvernement a été élaboré en collaboration avec l’association Villes de France, qui regroupe les villes moyennes, et les organismes publics partenaires. Il vise notamment à acquérir et réhabiliter des logements, améliorer leur performance énergétique, développer une nouvelle offre commerciale en centre-ville et rééquilibrer les conditions d’implantation avec la périphérie.

« Action coeur de ville » entend également accompagner les commerçants dans la transition numérique et simplifier leurs démarches d’implantation en centre-ville.Les premières mesures visent plus globalement à améliorer les conditions de vie des habitants et conforter le rôle de ces villes comme moteur de développement du territoire à une échelle régionale, en complément des métropoles.

Convaincu que c’est en accompagnant nos petites villes et nos villes moyennes à se développer que nous « redynamiserons » le pays, je me félicite de cette excellente nouvelle pour la ville des Mureaux, ses habitants, et pour l’ensemble du territoire.

SOURCE : TR 78CREDIT PHOTO : TR 78

Regardez aussi

Houilles : course-poursuite après un vol de collier

Il est environ 19 h 30, vendredi 6 juillet, lorsqu’une femme âgée de 54 ans …