Yvelines : les conséquences de la canicule sur la circulation des trains

Sur le blog consacré à la ligne J du Transilien, un long billet explicatif de la SNCF évoque les effets de la chaleur sur la circulations des trains :

Trop froid ou trop chaud : la température a un effet important sur les installations ferroviaires grâce auxquelles les trains peuvent circuler, et en particulier sur les caténaires et sur les voies !

Une canicule, c’est un épisode de températures plus élevées que la normale, de jour comme de nuit, sur une période prolongée.

Cette hausse de température sur la durée affecte le matériel et les infrastructures et cela a des conséquences sur le trafic.

  • Les effets sur la caténaire

La caténaire, c’est l’ensemble des « câbles » nécessaires à l’alimentation électrique du train.

Elle est constituée de 3 parties : le câble porteur, les pendules et enfin le fil de contact qui porte le courant. Celui-ci est transmis au train par les pantographes fixés sur des bras articulés sur le toit des trains. Au moment de la mise sous tension des rames, les pantographes se déploient et entrent en contact avec la caténaire : c’est ce qui permet au train d’être alimenté, et donc d’avancer.

Le bon fonctionnement de la caténaire suppose le maintien en position horizontale du fil de contact. Un système de poulies et de contrepoids permet de garantir sa tension permanente.

Le fil de contact est en métal : les fortes chaleurs ont pour effet de le dilater. Dans les cas les plus extrêmes, la dilatation est trop importante et le système de contrepoids ne suffit plus à la compenser et à maintenir la tension du fil de contact.

Ainsi déformé, celui-ci n’est plus horizontal : le contact avec le pantographe s’en trouve dégradé et l’alimentation électrique du train également.

Dans les pires des cas, ce phénomène peut conduire à un « enfourchement » : le fil de contact passe sous le pantographe au passage du train ce qui provoque l’arrachage de la caténaire.

  • Le cas particulier de la gare Saint-Lazare

Si ce que je viens de vous décrire, sur le fonctionnement des caténaires, est vrai pour la quasi-totalité du réseau des lignes L,A,J, la gare Saint-Lazare présente quant à elle une particularité importante. En avant-gare, c’est-à-dire sur une distance d’environ 400 m après les quais de la gare, les caténaires ne disposent pas du système de contrepoids qui sert à maintenir la tension du fil de contact.
En cas de fortes chaleurs, cela impose de réduire la vitesse des trains dans cette portion du réseau. Cette mesure réduit la capacité globale de circulation et entraîne du même coup la suppression de certains trains.

  • Les effets sur la voie

La voie est constituée de 4 éléments : le ballast en pierre sur lequel sont posées les traverses qui portent elles – mêmes les rails en fer, le tout fixé par des attaches. L’ensemble est dénommé le châssis.

L’acier est particulièrement sujet aux variations de température. Pour donner un exemple frappant : lorsque la température extérieure est de 37°, la température du rail peut, elle, monter à 55° !

A partir de 45°, le rail se déforme, cela peut donc conduire à une déformation des voies.

Dans ce cas, la vitesse des trains est abaissée ce qui, comme pour le cas des fortes chaleurs, ralentit l’ensemble du trafic.

  •  Les risques de « feux de talus »

La végétation, parfois dense, aux abords des voies représente un risque de départ de feux lors de fortes chaleurs. Ces incendies, appelés « feux de talus » peuvent avoir des conséquences lourdes sur la circulation des trains.

La procédure immédiatement déclenchée prévoit l’interruption du trafic sur la voie concernée et l’intervention des pompiers qui peuvent décider de couper l’alimentation électrique sur un secteur plus ou moins large.

Pour éviter cela, chaque région réalise un schéma directeur de la « maîtrise de la végétation ». Ce schéma reprend les opérations prévues sur la végétation : désherbage (avec train ou camion désherbeur), élagage et débroussaillage manuel et mécanisé. Sur les voies et les pistes, un traitement chimique préventif, respectueux de l’environnement, est appliqué. Ces produits empêchent la croissance d’une végétation qui pourrait favoriser les incendies.

  • Ce qui est prévu en cas de canicule

En cas d’alerte de fortes chaleurs, Météo France nous fait parvenir un flash info si la température excède les 35°C. Cette alerte météo est ensuite diffusée en ciblant les régions impactées, pour que des actions soient engagées.

Les vérifications effectuées avant la période estivale

Je l’évoquais dans le billet qui porte sur le confort à bord. Des opérations de contrôle des systèmes de régulation thermique ont lieu chaque année avant les périodes estivale et hivernale. L’accent est mis sur la vérification des équipements de climatisation et de réfrigération. Ces vérifications sont opérées d’avril à juin.

Côté « infrastructure », des vérifications sont réalisées pour s’assurer que la voie ne comporte pas de « point de fragilité ». En cas d’anomalie, la réparation doit être effectuée dans les meilleurs délais, avant la saison chaude. Ce contrôle des équipements peut être effectué soit par :

– Un logiciel qui calcule la température du rail en modélisant les prévisions de Météo France et permet ainsi de déterminer précisément la température d’une voie sur 13 jours.
– Un coupon de rail équipé d’une sonde qui transmet des données aux agents en charge de la surveillance des voies.

La mobilisation des équipes
Chaque année, les équipes en gare sont prêtes à vous accueillir pendant ces périodes, notamment pour distribuer des bouteilles d’eau.

Des messages sonores sont aussi diffusés dans les gares pour rappeler la vigilance à adopter en cas de fortes chaleurs.

SOURCE : BLOG LIGNE J
CREDIT PHOTO : TR78

Regardez aussi

Yvelines : accusé d’harcèlement, le directeur académique démissionne

Selon 78actu.fr, Serge Clément, le directeur académique des Yvelines, a démissionné de son poste. Il …