Yvelines : la secrétaire du FN note qu’il est « très compliqué de s’implanter »

Le Front national a toujours de grandes difficultés à s’implanter en Île-de-France, a observé Mathilde Androuët, le 2 mars dernier au micro de la très droitière Radio Courtoisie. Devenue secrétaire du FN des Yvelines en septembre dernier, la trentenaire (photo), salariée au siège du parti, occupe également diverses fonctions au sein du FN, comme la coordination des élus municipaux ou, plus récemment, d’ambassadrice de la refondation.

Au micro de la radio d’extrême-droite, la patronne yvelinoise du FN a indiqué aux autres invités à quel point il était difficile de percer en Île-de-France pour les candidats frontistes, et la difficulté plus générale pour les militants d’afficher leur étiquette :

Je suis sur un terrain compliqué, je suis en Île-de-France, on fait beaucoup d’élections de témoignage. C’est très compliqué de s’implanter. […] Être au Front national, ça a aussi un impact direct sur votre vie professionnelle et votre vie sociale. […] Parfois, c’est un sac à dos de pierre d’être marqué FN au quotidien.

 

Dans l’émission, elle faisait face à Hubert de Mesmay, militant et cadre frontiste de la première heure, défenseur de Jean-Marie Le Pen à travers nu ouvrage récemment publié. Elle a démenti les soubresauts militants que connaît actuellement le parti, et prôné l’unité comme la réussite de Marine Le Pen dans la progression de la normalisation politique de son parti.

L’unité, pourtant, semble bien mise à mal nationalement, avec le départ de Florian Philippot, comme dans les Yvelines, où le FN connaît sa troisième secrétaire en un an. Mathilde Androuët a en effet pris les rènes après les éjections successives de Philippe Chevrier (parti créer son propre parti, Ndlr) avec son adjoint Nicolas Boher, puis de François Siméoni :

Je trouve que vous dépeignez Marine Le Pen un peu tel un monstre qui ferait des purges régulières, je ne pense pas que Jean-Marie Le Pen ait eu, des fois, la main légère, y compris avec sa propre famille.
[…]
L’arrivée de Marine a quand même changé les choses, 80 % des adhérents depuis 2007 sont des nouveaux adhérents. […] Une victoire symbolique est celle de l’alliance dans l’entre-deux-tours avec Dupont-Aignan. L’objectif, c’est d’être un parti de gouvernement.

SOURCE : RADIO COURTOISIECREDIT PHOTO : TR 78

Regardez aussi

Yvelines : poubelles, scooter et voitures incendiés

Week-end quelque peu animé dans certaines villes yvelinoises. Entre la soirée du vendredi 15 juin …