Vélizy-Villacoublay : la RATP teste un dispositif de sécurité pour les piétons distraits par leurs téléphones

Afin de permettre aux passants qui ont le nez dans leurs téléphones de circuler sans dangers, la RATP a décidé de tester le dispositif AMY.

Ce test sera effectué dans le courant du mois de mars, au niveau du double passage piéton situé avenue de l’Europe, à Vélizy-Villacoublay, qui passe sur les voies du tramway T6. Ce passage piéton a également été choisi car il est un lieu de passage pour beaucoup de jeunes, un collège étant situé non loin.

A cet endroit, les feux piétons ont été équipés d’un système qui fait en sorte que dès que ces feux passent au rouge, ils émettent des ultrasons reconnus par l’application AMY. Celle-ci enverra une notification au piéton sur son smartphone, mais plus encore. En effet, cette notification entraîne une vibration, une baisse de la musique, le retentissement du gong du moyen de transport qui arrive (bus ou tramway), et aussi une alerte visuelle.

Cette innovation a été développée pour lutter contre les accidents de piétons dus aux smartphones, et qui sont de plus en plus nombreux. En effet, les piétons, plongés dans leur téléphone, ne relèvent plus vraiment la tête en marchant et se mettent plus facilement en situation de risque. La RATP a mis sur pied ce dispositif en partenariat avec la startup Copsonic. La commune de Vélizy-Villacoublay a accepté de tester ces installations, après un premier test réalisé en 2018 dans le Val-de-Marne.

SOURCE : COMMUNIQUÉ DE PRESSE – RATPCREDIT PHOTO : ILLUSTRATION / TR 78

Regardez aussi

Coronavirus : l’amende pour non-respect du confinement passe à 135 euros

L’amende pour déplacement non-autorisé passe donc de 38 euros, à 135 euros désormais. Elle pourra être majorée à 375 euros.