Un professeur de mathématiques lance une chaîne YouTube pour faire cours à ses élèves

Un professeur de mathématiques donne des cours sur YouTube en « bas de pyjama ». Ça fait maintenant 15 ans qu’Arnaud Cossart fait classe au lycée Émilie de Breteuil à Montigny-le-Bretonneux. Avec la crise sanitaire liée au coronavirus que connaît actuellement le pays, il a eu l’idée de lancer une chaîne YouTube intitulée « Cours de math (en pyjama) ». Pendant ses vidéos, il est derrière son bureau, porte une chemise et une cravate. Il serait aussi en bas de pyjama.

L’idée lui est venue en raison de la saturation des accès aux cours en ligne. « Les accès aux ressources pédagogiques (Monlycée.net, Ndlr) sont aujourd’hui engorgés. J’ai donc voulu trouver une solution pour que les élèves aient accès aux cours à n’importe quelle heure de la journée », explique-t-il.

Créée au début du confinement, la chaîne enseigne à ses élèves du lycée de Montigny-le-Bretonneux, les mathématiques de niveau Seconde, Première, et Terminale. « C’est d’abord pour mes élèves », précise-t-il. Il a déjà fait trois vidéos dont une sur « Intervalle de fluctuation, intervalle de confiance », une autre sur « Dérivée applications », et une troisième sur « Probabilités Vocabulaire ». À chaque fois, une classe de 35 lycéens doit visionner la vidéo et télécharger une fiche d’exercices qu’il faudra ensuite lui rendre.

Chaque vidéo dure entre 10 et 15 minutes. « Ça va plus vite qu’un cours normal. L’élève peut mettre en pause, pour prendre des notes car je mets des figures et des courbes, décrit le professeur de mathématiques. Il n’y a pas de temps d’écriture ni de temps de questions. C’est très condensé. »

Ses vidéos sont aussi à destination d’autres lycéens, hors lycée Émilie de Breteuil. « L’idée est de rendre les vidéos disponibles pour tout le monde, souhaite-il. Des élèves m’ont contacté pour que j’en fasse sur d’autres thématiques. »

Ces derniers risquent en revanche de ne pas comprendre les “private joke” qu’ose faire le professeur de mathématiques à ses lycéens de Montigny-le-Bretonneux. « Je fais des petites dédicaces qui leur rappellent des choses », raconte-t-il.

Arnaud Cossart ne serait pas le seul à lancer des initiatives alternatives aux accès pédagogiques classiques. Par exemple, d’autres professeurs font des vidéos conférences. Ce qu’il n’exclue pas de faire un jour.

SOURCE : TR 78CREDIT PHOTO : Arnaud Cossart

Regardez aussi

Saint-Germain-en-Laye: ouverture d’un centre de pré-diagnostic coronavirus

Un centre de consultation « Covid suspect » a ouvert ce mercredi 25 mars à …