Trappes : les profs au conseil municipal pour la semaine de quatre jours pour tous

Les professeurs des écoles maternelles et élémentaires de Trappes, vent debout contre un retour seulement partiel de la semaine de quatre jours, arguent d’un soutien massif, notamment via les 541 signatures d’enseignants et de parents récoltées par leur pétition. Dernier rebondissement en date, ils annoncent leur intention de porter le sujet au conseil municipal de ce mardi soir.

Ils ont ainsi envoyé une demande de suspension de séance au maire, et donnent rendez-vous pour manifester devant l’hôtel de ville dès 18 h. Ils espèrent que l’édile leur accordera, et comptent lire la déclaration suivante :

Les enseignants de Trappes réunis avec les syndicats SnudiFO et SNUipp-FSU les 29 et 30 janvier se sont mis d’accord pour demander comme c’est le cas dans 80 % des écoles de France, pourcentage énoncé par le ministère, le retour à la semaine de 4 jours sur 36 semaines et une réponse de la mairie sur cette question avant les opérations de mouvement. Les enseignants et les syndicats se félicitent des 541 signatures d’enseignants et de parents recueillies à ce jour sur une pétition unitaire.

Les 33 conseils d’écoles sur 36, unanimes, ou quasi unanimes, et 80% des parents qui se sont prononcés sont en faveur du retour à la semaine de 4 jours. Une délégation d’enseignants, accompagnée par le SNUDI FO 78 et le SNUIPP-FSU portant les pétitions, a été reçue par la première adjointe au Maire le 15 février.

La proposition de dérogation envoyée au Ministre est inacceptable. Elle vise à diminuer le temps d’enseignement en maternelle et à imposer un fonctionnement non règlementaire pour les enseignants de maternelle. Nous vous rappelons que les enseignants sont fonctionnaires d’État.

Leurs missions sont définies nationalement et en aucun cas territorialement. Dans vos courriers adressés aux parents, vous reconnaissez que les élèves de maternelle sont fatigués et que la pause du mercredi est bénéfique. Nous faisons le même constat pour les élèves d’élémentaire.

Par ailleurs, vous n’envisagez pas, pour le bon fonctionnement de la vie familiale, de différencier les horaires des élèves de la maternelle et de l’élémentaire. Nous vous demandons de prendre en compte ces deux éléments en formulant une demande de passage à 4 jours sur 36 semaines pour toutes les écoles de la commune.

Les enseignants, avec le SNUDI FO et le SNUipp-FSU, maintiennent leur demande : retour aux 4 jours pour tous sur 36 semaines. Toutes les actions menées ont permis de constater que tel était le souhait affirmé des enseignants et des parents d’élèves.

Nous ne pouvons nous satisfaire du manque de dialogue qui a prévalu jusqu’à présent, concernant la demande de dérogation et l’étude du retour à la semaine de 4 jours sur 36 semaines. Nous demandons à la municipalité d’entendre cette volonté très largement majoritaire.

 

La municipalité, elle, continue d’attendre la validation ou non de sa demande de dérogation auprès du ministère, rapporte Le Parisien :

Sur le fond, la mairie souligne qu’elle « attend la réponse du ministère » à sa demande de dérogation. « Tout ceci peut être discuté dans une certaine sérénité, plutôt qu’avec de tels mouvements d’humeur », insiste l’entourage du maire, rappelant avoir « fait un courrier à l’Union nationale des associations autonomes de parents d’élèves de Trappes pour proposer à son président de le recevoir s’il en faisait la demande ».

SOURCE : TR 78CREDIT PHOTO : TR 78

Regardez aussi

Meulan-en-Yvelines : le conseiller FN annonce son départ… puis décide de rester

Non seulement il n’a pas l’intention de démissionner, mais compte bien se positionner dès à …