Trappes : 6 et 12 mois de prison ferme pour avoir passé à tabac le passager d’un bus

Sur fond de rivalité entre bandes, deux individus ont agressé le passager d’un bus le lundi 29 avril 2019. Jugés en comparution immédiate, ils écopent de 6 et 12 mois de prison ferme.

Un règlement de compte sur fond de rivalité entre bandes. Les faits remontent au lundi 29 avril 2019. Ce jour-là, rue Paul Langevin à Trappes, le passager d’un bus est agressé par deux individus qui l’aspergent de gaz lacrymogène, le frappent à coups de canne anglaise, puis lui dérobent ses effets personnels avant de prendre la fuite.

L’exploitation de la vidéoprotection du bus a permis à une patrouille de police secours de retrouver, en moins d’une heure, un premier suspect au niveau de la place des Merisiers à Trappes. Lors de l’interpellation, les policiers ont été « accueillis » par les jets de projectiles d’un groupe d’individus hostiles. Un véhicule de la police a été endommagé ainsi que d’autres voitures appartenant à des riverains.

Par la suite, les investigations ont permis aux enquêteurs d’identifier le complice présumé. L’homme en question était déjà défavorablement connu des services de police. Il a été interpellé sur la voie publique par un équipage de la Sûreté Urbaine de Trappes.

Lors de leur audition, les deux gardés à vue ont expliqué avoir reconnu la victime comme faisant partie d’une bande rivale, originaire de la ville voisine d’Elancourt. Son passage sur la commune a été interprété comme une provocation déclenchant leur colère et conduisant à un passage à tabac.

Ils ont été déférés au tribunal puis jugés en comparution immédiate. L’un des individus a écopé de 18 mois d’emprisonnement (dont 12 ferme), l’autre a été condamné à 12 mois de prison (dont 6 ferme).

SOURCE :TR78CREDIT PHOTO : TR78

Regardez aussi

Saint-Rémy-lès-Chevreuse : un homme explique avoir étranglé sa petite amie

Une femme a été retrouvée morte à son domicile samedi à Saint-Rémy-lès-Chevreuses. Son petit ami …