Suite aux attentats, le Département veut couvrir de 4 000 caméras les 262 communes des Yvelines

Les 262 communes Yvelinoises seront-elles veillées par 4 000 caméras en 2019 ? Hier, Europe 1 a révélé ce projet du conseil départemental, évalué à 13 millions d’euros. Son président, Pierre Bédier (LR), serait directement à l’origine de cette décision prise « en réaction aux attentats de ces deux dernières années », indique Europe 1.

Le système de gestion et de visionnage de ces caméras serait quasi-totalement automatisé, avec seulement six agents dans la plateforme commune de 150 m². Il est ainsi censé permettre un affichage des images uniquement lorsqu’il se passe quelque chose, comme un mouvement de foule, explique le conseil départementale à la radio :

En janvier, six collèges, deux casernes de pompiers et un village de 6.000 habitants yvelinois seront ainsi tous connectés à la même salle de contrôle, par le biais de caméras dernier cri, dotées d’intelligence artificielle.

« On va être capable de détecter automatiquement quand il y a un mouvement de foule soudain, quand quelqu’un pénètre dans un collège qui est fermé, un bruit de verre brisé », explique à Europe 1 Laurent Rochette, directeur général adjoint du conseil départemental des Yvelines, chargé du numérique et de l’informatique.

« Les systèmes font remonter les images auprès d’un opérateur qui va vérifier. Et à ce moment-là, on va transmettre aux forces de sécurité ou aux pompiers – si on détecte un incendie -, ou à la police municipale, ou au principal du collège. »

SOURCE : EUROPE 1CREDIT PHOTO : TR 78

Regardez aussi

Yvelines : réouverture des antennes de logement social de GPSEO à Magnanville et Mantes-la-Jolie

Les deux antennes de logement social de Grand Paris Seine et Oise ont rouvert partiellement depuis mardi 2 juin à Mantes-la-Jolie et Magnanville. Les administrés peuvent désormais s’y rendre, en respectant strictement le nouveau protocole sanitaire mis en place.