Sartrouville : la vidéo d’un livreur frappé par la police enflamme le web, le jeune témoigne

Depuis vendredi, une vidéo, filmée et diffusée lors de la survenue d’échauffourées entre jeunes de la cité des Indes et policiers (liées à la fermeture de la salle de prière par le préfet, Ndlr), n’en finit plus d’agiter les réseaux sociaux.

L’on y voit un conducteur de scooter, décrit comme un livreur par la page Facebook Blocus infos qui en a diffusé les images, se faire mettre à terre puis frapper par des policiers avant de repartir sans demander son reste. Plus de 24 000 internautes l’ont vu à ce jour.

Ce lundi, un autre site internet, Islam&Info, diffuse des extraits de cette première vidéo, et les accompagne du témoignage du conducteur du scooter. Cette seconde vidéo a été vue plus de 27 000 fois à l’heure où nous publions ces lignes :

 
Il est accompagné de son patron qui s’exprime préalablement :

Le scooter il est endommagé, à la rigueur on s’en fiche, le casque il est endommagé et cassé, on s’en fiche, par contre, s’en prendre à un employé qui bosse, c’est inacceptable.

 
Le jeune employé prend alors la parole face caméra, et décrit ce qu’il a vécu vendredi soir :

Je suis parti livrer comme d’habitude, j’avais une livraison aux Indes. […] J’arrive à la place, je vois qu’il y a des schmitts (des policiers, Ndlr) à mort, à gauche, à droite, je ralentis, je roule doucement pour montrer que je n’avais rien à me reprocher. J’arrive, boum, il me mettt la lumière dans les yeux, gazeuse, je me mets en boule pour moi c’était mort, ça y est, fini !

 
Parmi les dizaines de commentaires laissés sous la vidéo, les avis sont partagés. Certains y indiquent leur méfiance, voire leur détestation vis-à-vis de la police. De nombreux autres conseillent plutôt au jeune homme de porter plainte contre les policiers responsables de sa mésaventure de vendredi.

SOURCE : BLOCUS INFOS – FACEBOOK / ISLAM&INFO – FACEBOOKCREDIT PHOTO : SEINERGY LAB

Regardez aussi

Coronavirus : ils tentent de voler 2 000 euros de provisions dans un supermarché

Mardi 17 mars, dans un supermarché de Mézières-sur-Seine, les huit hommes ont chargé pas moins de six caddies de course avant se précipiter vers la sortie. Deux d'entre eux ont pu être interpellés.