Saint-Germain-en-Laye : le Mesta fusion, un radar multifonction installé sur la N184

Le Mesta fusion, radar de nouvelle génération, était jusque-là testé dans le Val d’Oise, sur l’autoroute A15. Pour la première fois, un modèle définitif de ce radar a été installé en Île-de-France : il se situe le long de la N184, dans la forêt de Saint-Germain-en-Laye, sur une portion limitée à 70 km/h juste avant le feu rouge du croisement de la Fête des loges, dans le sens Conflans-Sainte-Honorine – Eragny (Val d’Oise).

Son installation a été révélée ce lundi 16 avril par la page Facebook Info radar IDF, à un emplacement quasi-identique à celui du radar temporaire mis en place l’été dernier, lors de la dernière Fête des loges. Selon Info Radar IDF, « il contrôle simultanément la vitesse ainsi que le franchissement de feu rouge ».

Créé par Morpho (aujourd’hui Idemia, Ndlr), le radar Mesta fusion a été testé depuis 2015 dans le Val d’Oise, le long de l’A15 au niveau de Pierrelaye, puis à Puiseux-Pontoise, et sur la RD14 à hauteur de Vigny. Certaines de ses fonctions, vitesse et franchissement de feu rouge, ont été homologuées en 2017.

Ce « radar tourelle » est capable de surveiller la vitesse de 32 véhicules sur huit voies de circulation et dans les deux sens, rapporte leblogauto.com :

Doté d’une caméra haute résolution, il impose d’être installé à 4 m de haut (pour avoir une vue plongeante) et prend des clichés « circonstanciés ». Si plusieurs véhicules sont sur la photo, le véhicule « flashé » est entouré de rouge et toutes les informations nécessaires au PV sont indiquées.

 

 

Il serait prévu d’installer des centaines de ces radars de nouvelle génération, déjà présents à l’international (Dubaï est un client, Ndlr), sur les routes de France. Une expérimentation sans verbalisation est actuellement menée à Marseille (Bouches-du-Rhône), dévoilait RTL le 27 février dernier :

Outre la vitesse, ce Lucky-Luke des radars peut surveiller le franchissement des feux rouge, mais aussi le non-respect des distances de sécurité, le dépassement par la droite, le franchissement de ligne. Ce n’est pas tout, puisqu’il est aussi capable de repérer si le conducteur porte bien sa ceinture ou s’il a un téléphone portable à la main et cela à plusieurs centaines de mètres de distance.

 

D’autres Mesta fusion sont également à l’essai à Thillot (Vosges), à Bordeaux (Gironde), ainsi qu’à Strasbourg (Alsace). Ce qui n’enchante pas forcément les automobilistes, à l’instar de ce représentant d’une association interrogé par France 3 Grand Est (reportage ci-dessous, Ndlr) :

Les associations de défense des automobilistes « regrettent cette automatisation qui se fait au détriment des usagers et qui ont parfois du mal à se défendre, sans compter que cela ne changera pas les comportements à long terme », témoigne Céline Genzwurker-Kastner, directrice juridique et des politiques publiques de l’Automobile club.

 

SOURCE : FACEBOOK – INFO RADAR IDFCREDIT PHOTO : IDEMIA

Regardez aussi

Huit villes s’associent pour un nettoyage citoyen de la forêt de Saint-Germain-en-Laye

Ceux qui souhaitent participer sont invités à ramener gants et gilet fluorescent, sacs et pinces …